Photo du jour : avoir un rêve…

En allant aujourd’hui à l’hôpital, j’ai trouvé facilement ma photo du jour avec la phrase qui va avec…:

Avoir un rêve…

reveVue de l’hôpital Foch à Suresnes

Ce rêve, je l’ai déjà depuis un certain temps : c’est pouvoir dans un avenir proche être capable de grimper au premier ou mieux jusqu’au deuxième étage de La Tour Eiffel. Ce rêve, c’est Mon Everest à moi.

Pourquoi est-ce important d’avoir un objectif, un rêve réalisable ? Cela vous tire. Cela vous permet d’oublier les pensées négatives. Cela donne du sens à la vie et c’est ce qui rend la vie intéressante et motivante. Chacun a un rêve : petit ou grand et c’est un sacré moteur, une puissante source d’énergie.

Notre attention est portée sur ce point positif, enthousiasmant. Cela peut nous donner des ailes, cela nous permet de surmonter les épreuves en nous répétant : j’y arriverai. Car pour moi, il y a un certain plaisir à se dépasser.

Ce rêve est magique pour moi puisque il me relie à des moments heureux de mon enfance et de l’enfance de mes enfants. Cette montée, je l’ai déjà faite avec mon père quand j’étais enfant et je l’ai encore faite quand mes enfants avaient 8 et 10 ans. Ce sont de magnifiques moments de bonheur.

Et puis, quand je prends le train pour aller à l’hôpital, j’admire toujours avec bonheur la Tour Eiffel, cela reste pour moi un fabuleux monument, une véritable merveille architecturale et je ressens une joie indescriptible.

TourEiffel1Vue de l’hôpital Huguenin à Saint-Cloud

tour eiffel3Vue de chez moi, lors de mes promenades

Commentaires (8)

  1. Anne-Sophie

    Je suis d’accord, moi aussi j’aime beaucoup la Tour Eiffel. Malgré le fait que j’ai habité des années en région parisienne je n’y suis jamais monté, mais j’aimerais bien.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Il faut vraiment faire l’ascension à pied… Le problème, c’est le temps d’attente… Mais cette grande dame vaut de le détour.

      Répondre
  2. Renata

    haaa cette fameuse montée, je l’ai fait des milliers des fois, à chaque fois que ma famille venait de l’étranger me rendre visite. Mais c’est vraie que depuis 2012 je ne suis plus allée… plus de visites non plus ;-))

    SI tu veux je te propose qu’au printemps nous y allons ensemble et nous y allons tout doucement, peu importe si cela nous prends quelques heures !

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Ok je prends rendez-vous avec toi pour cette belle ascension… Je te remercie de m’accompagner dans cette expédition.

      Répondre
  3. Ned

    5 mois pour guérir et monter à la TOUR ?
    Ça va t’obliger à faire des vrai changements et lâcher des résistances à l’obligation de repos du corps que tu lui refuse (c’est toi qui le dis ) !
    je me permet de rappeler ça peu servir à tout le monde , ce qui marche pour guérir c’est :
    http://mabouillotte-et-mondoudou.over-blog.fr/2015/09/ce-qui-marche-pour-guerir-aujourd-hui.html
    et puis il y a tout ce que tout ce que tu souligne dans ton blog depuis le début, l’alimentation saine, une activité “raisonnée” , mais surtout pas intensive, un objectif positif clair (sans si, ni restrictions, ni mots qui limitent ! ) Une mise à l’écart des “fâcheux qui empêchent d’évoluer vers VOTRE avenir à vous (et pas leur vision à eux ), Le développement d’une bulle d’Amour autour de vous et de votre lieu de vie (à réactiver régulièrement ?)
    La VIE EST belle, mais certains veulent nous faire croire que c’est la guerre … Ce n’est pas VRAI … C’est juste pour nous faire peur à chacun d’y croire selon son propre niveau de peur … c’est un bon moyen de le mesurer …

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Merci Ned de me recentrer. C’est toute ma problématique. Il y a encore beaucoup de résistances encore en moi. Là je me repose depuis plusieurs jours. Cela m’a permis de réduire les opiacés. Les 5 jours à l’hôpital vont me permettre aussi de réfléchir. Je ne souhaite voir personne à part mon mari pour m’obliger à concentrer toutes mes forces vers un rapide rétablissement : une solitude forcée peut-être mais voulue.

      Répondre
  4. Pierre

    Un grand bravo à toi Eliane !

    Un défi, petit ou grand, est une aide précieuse dans le recentrement sur soi dont tu parles et quand le défi correspond en plus à sa passion, c’est un booster de vie incroyable avec un puissant effet de levier.
    Pour aller dans ton sens, si ça peut aider :
    J’ai une grande passion qui est la danse de couple, en particulier le rock, et en 2010 j’ai eu un cancer du rein qui s’est soldé de manière heureuse par l’ablation de la partie du rein atteinte, j’ai quand même eu des complications, infection pulmonaire et autres joyeusetés, mais j’ai toujours eu en moi, pendant l’hospitalisation, qu’il n’était pas question que je meure car j’avais trop de choses à transmettre et que je voulais danser encore et encore !
    Une semaine après l’opération, j’avais encore mes 25 agrafes sur le côté, j’ai mis un rock sur l’ordi dans ma chambre d’hôpital et j’ai dansé un rock avec une infirmière avec qui j’avais sympathisé !
    Cet acte de foi, je n’hésite pas à le dire comme ça, a été pour moi un “déclencheur”, c’était aussi un petit défi de danser à ce moment où j’étais dans un état de fatigue extrême, j’ai dû insisté auprès de l’infirmière qui a fini par comprendre que c’était indispensable pour moi de danser tout de suite, que c’était thérapeutique avant d’être déraisonnable !
    C’est le sens que je donne au mot défi :faire quelque chose qui nous tient à coeur, même si la raison nous dit le contraire et que ce n’est pas facile, et surtout écouter son guide intérieur !
    La conjonction du corps, de l’esprit et du coeur rend ce défi possible et les bénéfices sont énormes sur l’estime de soi, la confiance en soi, et donc sur la rémission ou la guérison !
    La vie est bien courte et vivre selon son coeur est encore plus important lorsque l’on approche de l’heure de la mort, je le sais car je suis passé juste à côté plusieurs fois ! Et si l’on vit intensément dans son coeur, quelque soit notre état de santé physique, la mort ne nous fait plus peur et on vit avec encore plus de conscience chaque minute qui passe, ce fameux “ici et maintenant” devient une réalité concrète !
    Je t’envoie plein de lumière Eliane, ose être toi et vivre chaque seconde de cette beauté qu’est la Vie, symbolisée pour toi dans cette majestueuse et magnifique Tour Eiffel ! :-)

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Merci pour ce très joli commentaire qui me fait énormément de bien. Dans les moments difficiles, il y a parfois une flamme qui nous anime et nous soutient. Merci encore.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>