Les obstacles au succès

Cet article appartient à un carnaval d’articles en 3 parties ayant pour thème “Le succès” proposé par Paul du blog Secrets du succès.

Pour ne rater aucune publication, téléchargez mon bonus pour recevoir ma newsletter.

succesLogo dessiné par Renata du blog lesimages2renata

Je me rends bien compte que le plus grand obstacle au succès, c’est nous-même.

  • Qu’est-ce qui nous empêche d’atteindre le succès ?
  • Quels sont nos freins ?
  • Quelles sont nos peurs ?

1. Peur d’avancer… peur de se lancer et donc ne rien faire. C’est sûr, on ne risque pas de réussir.

2. Peur de réussir…et oui, c’est possible. Réussir, c’est changer…cela risque de bousculer nos repères et cela ne sera plus comme avant. Cela peut être effrayant.

3. Peur de l’échec. Pourtant vous n’avez pas appris à marcher sans être tombés plusieurs fois.

Tomber sept fois, se relever huit.

4. Peur du jugement des autres… Très souvent, c’est ce que nous projetons… c’est notre propre regard qui juge.

5. Avoir des a priori sur ceux qui réussissent… Là ce sont nos pensées limitantes qui nous bloquent et nous empêchent d’agir.

6. Le manque d’énergie… À force de ne rien faire, nous devenons sans force, sans courage… Nous sommes trop sensibles aux médias qui par des messages négatifs nous affaiblissent et à une nourriture morte qui appauvrit notre énergie vitale.

7. Ne pas voir nos points forts. Voir plutôt le verre à moitié vide.

8. Être trop perfectionniste. À vouloir être trop parfait, on s’interdit de faire.

Les freins et les peurs sont nombreux sur le chemin du succès. Quand je regarde en moi, nombreuses ont été les peurs qui m’ont empêché d’agir. Je me suis contentée de ce qui était possible, facilement atteignable, de ce qui demandait peu de prise de risque. J’ai agi, j’ai progressé sur le chemin de la vie sans trop de difficultés, sans trop d’échecs et sans trop de réussite.

La maladie a été la plus grande remise en cause de ma vie…Face à la possibilité de mourir, j’ai réalisé que je n’avais pas utilisé tout mon potentiel, que j’avais encore des choses à découvrir, à vivre, à partager et à transmettre.  Indirectement mon corps a parlé pour me donner une deuxième chance pour vivre une vie en phase avec moi-même.

  • Vais-je être capable de réussir sur le chemin du mieux-être ?
  • Vais-je manquer de volonté, d’énergie ou de courage ?
  • Vais-je être freinée par la peur de l’échec ou celui de la réussite ?
  • Vais-je douter de mes capacités et m’en remettre aux jugements des autres ?
  • Vais-je renoncer à ma liberté, à mon indépendance ?

Et dernier obstacle :

9. Ne pas trouver sa motivation.

Pour moi, il ne s’agit pas d’avoir automatiquement une vie extraordinaire mais de pouvoir vivre pleinement ici et maintenant. Alors pour ne pas passer à côté de votre vie et devenir acteur de votre vie :

Agissez maintenant…

N’hésitez pas à consulter les articles de mes amis blogueurs sur le sujet :

Chantal du blog Ambition Et Réussite

Anthony du blog S’il suffisait d’aimer

Christopher du blog Spee Development

Anne-Marie du blog Bonheur et Liberté

Aline du blog Vos rêves interprétés

Christophe du blog L’art de la Peinture étape par étape 

Chrystèle du blog Zen fingers 

Guillaume Attewell du blog Ner Ya Vanta

Renata du blog Les images2renata

Paul du blog Secrets du succès

 

Commentaires (20)

  1. Renata

    tu as bien raison, c’est incroyable comme on peux se “casser” soi même et en douter de nos propres capacités….
    je crois que c’est bien plus compliqué que cela vient de notre passé et de ce que notre éducation nous a inculqué… des obstacles invisibles parfois.
    A bientôt
    Renata
    http://lesimages2renata.com/devenir-un-artiste-a-succes-2/

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Oui c’est notre histoire, celle qu’on porte en nous mais qu’on peut écrire chaque jour.

      Répondre
  2. Aline

    Bel article finement ciselé, Eliane, tu as bien vu tous les ingrédients de l’échec, que tu exprimes comme toujours avec ta grande sensibilité et ça résonne au fond de soi.
    Tous ces moments de découragement qui mènent au repli sur soi : se voir en négatif : les autres sont mieux, le verre est vide….
    Oui, tu fais bien ressentir ces retenues, ces peurs, ces empêchements qui brident l’élan pour aller de l’avant.
    Justement, la prise de conscience est le premier pas sur la voie du changement.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Merci Aline, j’ai changé mais cela ne suffit pas pour aller plus loin.

      Répondre
  3. Anne-Marie

    Tu as raison Eliane, la peur est un facteur important qui nous freine dans nos réalisations, qui nous empêche de passer à l’action. Les peurs sont multiples et de différentes nature, mais nous devons leur faire face si nous voulons atteindre le succès. En dépassant nos peurs, nous arrêtons de procrastiner et nous nous dirigeons vers nos objectifs, vers la réalisation de nos rêves.
    Tu es une gagnante et un exemple de courage pour nous tous.
    Bravo, continue ainsi !!!
    Anne-Marie
    bonheuretliberte.com

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Je n’ai pas toujours été comme ça ou cela remonte au temps de mon enfance. Comme beaucoup, j’ai été intoxiquée par un régime alimentaire et médiatique pendant de nombreuses années qui nous emprisonne. Tu dois le comprendre, toi qui parles de “Bonheur et Liberté”.

      Répondre
  4. Anthony - S'il suffisait d'aimer

    Tu cites au détour d’un de tes points (le n°6) l’empoisonnement par… les médias, et je te rejoins complètement là-dessus !

    Aveugles aux conséquences dévastatrices de leur fonctionnement et eux-mêmes prisonniers de leur propre système, ils exercent un travail de sape phénoménal sur le moral et l’énergie positive du public.

    A moins que ce soit beaucoup plus machiavélique et parfaitement réfléchi, afin de nous pousser à la consommation (des produits de leurs annonceurs, tant qu’à faire) pour nous réconforter du stress qu’ils génèrent. Brrrr !…

    En tout cas, je n’ai plus regardé un JT depuis des années et m’en porte beaucoup mieux ! J’ai retrouvé, comme le chantait Florent Pagny, “ma liberté de penser” ;-) qui me semble un élément essentiel pour y voir plus clair sur le chemin du succès !

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Parfois, je me pose aussi cette question… Est-ce que ce travail de sape serait voulu ? De toutes les façons, les médias ont une grande influence sur notre façon de penser et de consommer.

      Répondre
  5. Guillaume Attewell

    “Je me rends bien compte que le plus grand obstacle au succès, c’est nous-même.” Nous partageons le même point de vue lol

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Mais quand on l’a compris, il est plus facile de se corriger pour se lancer.

      Répondre
  6. Christophe

    Bonjour Eliane
    Je partage ton point de vue et celui de Guillaume,on est souvent dans la situation de Don Quichotte qui se bat contre des moulins, la plupart du temps, c’est un brin de paille qui est dans nos yeux et on s’empêche soi-même d’aller vers l’avant. Le plus difficile est d’en prendre conscience pour avancer, et c’est déjà un premier pas, ensuite, je pense qu’il est réellement important de s’entourer de gens qui vont, vous aider dans cette démarche, et c’est à ce moment ou tout vole en éclats. On ne peu plus se permettre d’avoir ces peurs irrationnelles, la vie est trop courte pour que l’on perde son temps à ne pas la réaliser.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Oui, c’est un sacré pas en avant que de s’en rendre compte, après tout peut arriver.

      Répondre
  7. chrystèle

    “Agissez maintenant”
    Je crois que c’est LE conseil à donner à tout le monde
    Quand on a la santé on a tendance à oublier comme la vie peut nous être retirée. Je repense aux paroles d’une chanson qui disait : “agir comme si on allait mourir demain”
    La vie prend alors une toute autre dimension …

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Agir, c’est le bien-être à la clé. C’est le super premier conseil. Se mettre en mouvement…

      Répondre
  8. Paul

    Eliane, nous avons identifié le même obstacle principal au succès : la peur. Tu la déclines sous différents formes, qui toutes représentent certainement des craintes fréquentes.

    Apprendre à se remettre en cause afin de progresser, c’est aussi quelque chose qui, pour le coup, peut faire peur. Mais aussi un travail sur soi qui peut être source de progression fantastique !

    Comme le disait un homme très sage : c’est en explorant tes peurs et y faisant face que tu découvriras tes plus grands trésors (enfin…je ne suis pas sûr qu’il s’agissait là des paroles exactes, mais le message est celui-ci…n’ayons donc pas « peur » des mots … ;) )

    J’ai beaucoup apprécié ton témoignage Eliane, lorsque dans ton article tu dis : « La maladie a été la plus grande remise en cause de ma vie…Face à la possibilité de mourir, j’ai réalisé que je n’avais pas utilisé tout mon potentiel, que j’avais encore des choses à découvrir, à vivre, à partager et à transmettre. Indirectement mon corps a parlé pour me donner une deuxième chance pour vivre une vie en phase avec moi-même ».

    Je suis convaincu que de nombreuses maladies ont pour but de nous « réveiller », en nous disant : « tu passes à côté de quelque chose d’important » ou « tu fais fausse route ». Je pense que c’est peut-être là le seul moyen que le corps trouve pour nous « remettre sur le droit chemin » (à comprendre : le chemin qui nous correspond réellement). C’est le moyen du corps d’avoir notre attention lorsque l’on n’a peut-être pas écouté ses autres messages (émotions négatives, symptômes physiques plus légers, etc).

    Qu’en penses-tu Eliane ? As-tu l’impression que c’est là ton expérience ?

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Oui mon corps m’a réveillée. Mais est-ce qu’il me sera possible de guérir ? Est-ce qu’il me sera possible de faire machine arrière ? Je ne sais pas. A la date d’aujourd’hui, je vais bien. Je profite de chaque instant. C’est tout. Une chance de quelques mois, de quelques années… Je prends.

      Répondre
      1. Paul

        Tu as raison de vivre pleinement le moment présent!

        C’est une des plus grandes vérités qu’il nous faut apprendre.

        Le passé est terminé…

        Le futur est incertain…

        Les deux ne sont qu’illusion…ils n’existent que dans notre esprit.

        Pourquoi gaspiller notre temps avec ceux-ci…et perdre la possibilité de goûter à la seule chose qui existe réellement: le moment présent.

        Je ne sais pas combien de personnes ont eu cette prise de conscience.

        Ce que je sais, c’est que celle-ci comporte un haut pouvoir bénéfique pour notre tranquillité d’esprit et notre bien-être. Et que ces émotions positives ont un impact positif à tous égards (notamment sur notre santé).

        Je te souhaite de vivre une longue vie heureuse, joyeuse et vibrante Eliane!

        Une vie composée d’instants présents magiques et merveilleux!!!!

        Répondre
        1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

          Merci Paul, j’essaie au maximum de goûter ces moments et d’apprécier toutes les surprise que m’offre la vie.

          Répondre
  9. Sandrine Hardouin

    Bonjour Eliane
    Je viens de découvrir ton blogue grâce à Jules.Il est très intéressant. Je suis d’accord avec toi,le moral,une activité physique,la nourriture et notre entourage sont très important pour la santé. Je te découvre et j’apprécie la femme que tu es. Je te souhaite bon courage et bonne continuation pour ton blogue

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Merci pour ton gentil message; A très bientôt…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>