Les disputes dans le couple…

Lire

Pour accompagner cet article, j’ai fait un podcast. Vous pouvez l’écouter directement sur le blog en cliquant sur “play” ou le télécharger en cliquant sur download ou en faisant un clic droit ici puis en enregistrer sous.

 

 

Voici le rendez-vous mensuel des couples qui durent…

RDV interblogueurs

En 30 ans de vie commune, j’ai connu quelques disputes et grands tempêtes… mais à vrai dire pas tant que ça…

 

Est-ce que je m’en souviens ? Pas vraiment… Pour moi, il y avait beaucoup de fausses disputes qui avaient de vraies explications, de grosses tempêtes qui étaient l’expression de frustrations, de non-dits et quelques désaccords dans notre façon de penser.

Bref rien d’anormal pour une vie de couple…

  • Alors comment éviter les pièges d’une mauvaise communication ?
  • Comment apprendre à discuter sans blesser l’autre ?
  • Comment vivre en harmonie tout simplement avec l’autre ?

Je n’ai pas de solutions-miracles, juste quelques explications et conseils à vous proposer.

Avant toute chose j’ai envie de vous dire que Monsieur Parfait et Madame Parfaite n’existent pas, alors ne cherchez pas à modeler l’autre pour qu’il devienne ce que vous auriez voulu qu’il soit. Et n’oubliez jamais que vous l’aimez tel qu’il est.

Ensuite derrière beaucoup de reproches, il y a souvent une contrariété, un énervement, une fatigue qui trouve son origine en dehors du couple.

L’autre devient le bouc-émissaire idéal.

Il y a parfois notre incapacité à dire tout simplement les choses au bon moment, on attend d’être “à bout” pour l’exprimer.

Pour les grosses tempêtes… j’ai compris que c’étaient tout simplement des cris d’amour… des restes de la passion que l’on voulait ressentir encore et encore.  La dispute n’était que le prétexte à une réconciliation dans notre petit nid d’amour.

Maintenant on exprime joyeusement son besoin et on saute dans le lit pour faire un gros câlin. Rien de très difficile…

Alors voici mes conseils :

  • Se souvenir que l’on aime l’autre
  • S’accepter tel que l’on est
  • L’autre a le droit d’être différent
  • Mr Parfait et Mme Parfaite n’existent pas
  • Savoir reconnaître ses torts
  • Savoir s’excuser
  • Pas de mots et de gestes blessants
  • Savoir pardonner
  • Savoir exprimer ses besoins
  • Savoir dire stop et reporter une discussion si besoin

Et puis en conclusion :

Avoir tous les jours un compliment à dire à son conjoint… Cela fortifie l’attachement, le respect et l’admiration que l’on a pour l’autre.

N’hésitez pas à me donner votre point de vue et pensez aussi à consulter les articles suivants….

Aline du blog “des rêves interprétés> Rêve et Amour “L’avocat”

Eliane de Mon Blog Anti-Cancer> Les disputes dans le couple

Commentaires (17)

  1. Aline

    Oui, c’est ça, les grosses tempêtes sont souvent des cris d’amour ! Qui se dissolvent dans la réconciliation au creux de la couette. Après, quand on identifie, on peut exprimer ses besoins sans avoir besoin de crier, bien que la passion ait parfois besoin de vigueur, ou en faire un jeu.
    Je trouve tes conseils bien vus, et bienvenus !
    Mais bon, les disputes sont aussi une façon de tester la solidité d’une relation. Et d’en mesurer les limites. Savoir comment réagit l’autre, si on peut s’entendre, si l’amour ne se mesure qu’à la bonne humeur.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      C’est vrai que les disputes permettent de tester la solidité de la relation à condition de ne blesser personne. Merci pour ton commentaire.

      Répondre
  2. Renata

    Merci Eliane, c.est cool d.attaquer ce theme de la façon comme tu le fais’
    J.ai retenu plusieures choses, et je voulais sourtout parler du cris d’amour (comme Aline) mais c’est comme les frustrations !
    tout cela a cause de notre MOI à chacun de nous. Hier nous avons fêté nos 27 ans de mariage, et je trouve que c.est encore mieux que quand nous avions 26 ans! Car nous sommes plus conscients, moins dans l’apparence. ET SOURTOUT MOINS DANS LA DEPENDENCE. Parce que grâce à l.age, nous n’avons pas que de rides, mais en plus de la confIance en nous!.
    Et ce qui m’a toujours touché ça ete justement ces .cris d’amour’ ….
    J’ai appris une chose tres importante et je l’applique depuis deux ans, c’est que nous ne pouvons RIEN,mais vraiment RIEN de ce que les autres pensent de nous’.. … Sur cela je vais aller dormirrrrrr merci Eliane pour ce partage’

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Il faut être soi tout simplement. S’accepter et accepter l’autre tout naturellement. Oui moins dans l’apparence et moins dans la dépendance de ce qu’on croit être.

      Répondre
  3. Anne-Marie

    Merci Eliane pour ces précieux conseils. Je n’ai pas vécu aussi longtemps en couple, mais je reconnais le bienfondé de tes conseils. J’aime beaucoup comme Aline et Renata l’expression “cris d’amour” associée aux grosses tempêtes. Une des choses importantes qui me semble à retenir est aussi le fait qu’il faut être conscient que nous sommes nous-mêmes et que nous ne pouvons changer l’autre à notre façon. Nous l’avons choisi tel qu’il est et si nous sommes ensemble c’est parce que nous l’aimons tel qu’il est.
    Je te souhaite de nombreuses années encore avec ton conjoint !
    Anne-Marie
    bonheuretliberte.com

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Merci, Anne-Marie pour ton commentaire. J’aime toujours m’interroger sur le couple. Pourquoi y-a-t-il des couples qui durent et d’autres pas ? C’est une question très compliquée. Je crois qu’il y a des personnes qui s’épanouissent dans l’attachement et d’autres pas. Puis il faut être deux, deux qui souhaitent aller dans le même sens. Et ce n’est pas toujours le cas. Amitiés.

      Répondre
  4. Chantal P

    Plein de bon sens comme j’aime ! Je n’ai pas été très longtemps en couple mais j’en ai accompagné suffisamment pour reconnaitre dans tes conseils toutes les bonnes recettes à faire “durer le couple”. Je crois que ce qui cloche le plus lorsque “nous nous crions dessus”, c’est que nous sommes dans le vouloir changer l’autre selon NOTRE façon de voir les choses… lorsque nous devenons assez sage pour accepter l’autre tel qu’il est, alors la tempête se calme !
    A bientôt et bravo pour savoir faire durer ton couple.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Merci Chantal pour ton commentaire mais je crois que c’est surtout mon conjoint qu’il faut féliciter, car c’est lui qui a dû faire face à mon caractère emporté, exigeant voir intransigeant.

      Répondre
  5. Svetlana

    Voici une vidéo ou je parle de mon combat contre le cancer : https://www.youtube.com/watch?v=CZGjLKdR1xc

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Bravo Svetlana pour ta vidéo, elle est excellente. Tu résumes bien tout ce que nous vivons, le combat, l’engagement, nos changements. Encore merci pour le partage.

      Répondre
  6. Christopher L

    Merci pour cet article avec des conseils très pertinents !

    “Avant toute chose j’ai envie de vous dire que Monsieur Parfait et Madame Parfaite n’existent pas, alors ne cherchez pas à modeler l’autre pour qu’il devienne ce que vous auriez voulu qu’il soit. Et n’oubliez jamais que vous l’aimez tel qu’il est.”

    Nous ferions mieux certaines fois d’essayer d’être la personne que nous voudrions que l’autre soit. Chercher soi-même à devenir M. ou Mme Parfait/e (notez le langage épicène :) ).

    Je crois que c’était Robbins qui disait que si une personne se fâchait, c’était soit un acte d’amour soit un appel à l’aide. Et quand on y pense, sa résonne…

    Merci encore et à très bientôt !

    Christopher

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Très souvent, je me fais cette remarque. Quand je suis contrariée et que j’ai envie de faire un reproche à mon conjoint. Ce que je vois et perçois chez lui… c’est mon propre défaut. Ce n’est pas lui que j’ai envie de disputer… c’est moi. Alors ne vous trompez pas de cible et inutile d’accabler l’autre. C’est pourquoi je vous propose de vous accepter tel que vous êtes. Merci Christopher d’avoir mis en lumière ce point.

      Répondre
  7. Renata

    Interessante la video de Svletana!

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      J’ai été très sensible à son témoignage.

      Répondre
  8. Anthony - S'il suffisait d'aimer

    En effet, si notre colère ou notre tristesse sont “déclenchées” par le conjoint ou quelque chose qui appartient à sa sphère (ses parents, son travail…), c’est que ces émotions ont simplement trouvé un support pour s’exprimer.

    Mais les véritables causes sont bien souvent à chercher dans un passé beaucoup plus lointain et… personnel. Quelque chose qu’on n’a en fait jamais réglé, jamais digéré et qui, comme un bâton de dynamite, n’attend qu’une étincelle pour exploser.

    Sauf que quand on assiste à l’explosion de notre partenaire et qu’il / qu’elle nous en tient pour responsable… difficile de prendre du recul et ne pas riposter pour se défendre.

    Le secret réside pourtant bien là : être capable de faire un pas de côté et s’obliger à ne pas réagir tout de suite. Ce qui ne veut pas dire subir l’humeur exécrable de l’autre, mais quitter la pièce en attendant que le soufflet retombe. Faute de quoi, on s’en doute, aucune discussion ne mènera à rien.

    Répondre
  9. devenir riche

    Je trouve tes conseils bien vus, et bienvenus !
    Mais bon, les disputes sont aussi une façon de tester la solidité d’une relation. Et d’en mesurer les limites. Savoir comment réagit l’autre, si on peut s’entendre, si l’amour ne se mesure qu’à la bonne humeur.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      C’est vrai, l’amour ne se mesure pas qu’à la bonne humeur. Mais il est important toujours de s’excuser quand on pousse un peu loin le bouchon. Savoir pardonner est aussi important.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>