L’argent et le couple

Carnaval d’articles sur les couples qui durent…avec “Le couple et l’argent”…

RDV interblogueurs

Voilà on est bien ensemble. On décide de s’installer, de vivre ensemble…

C’est parti… et très vite la question de l’argent, des dépenses, du partage va se poser… peut-être sans problème, tout naturellement ou peut-être pas…

Personnellement, je n’ai jamais perçu l’argent comme un problème. On était 2 pour faire face aux imprévus de la vie. On était prêt à s’engager sur le même chemin.

Malgré tout, j’ai toujours souhaité avoir des comptes séparés et mon compagnon me versait une partie de son salaire pour gérer le quotidien. Après c’était une question de gestion de budget et là il faut respecter une règle essentielle.

“NE PAS DÉPENSER PLUS QUE CE QU’ON GAGNE”

D’où l’importance d’être au clair soi-même avec l’argent, il faut vraiment ne pas se mettre en situation délicate.

  • Ne pas vivre au-dessus de ses moyens (50% de ses revenus pour toutes les dépenses générales)
  • Apprendre à accepter la réalité telle qu’elle est
  • Apprendre à accepter la manière dont l’autre gère ses finances
  • Respecter l’autre, ne pas le juger, ne pas le critiquer
  • S’accorder 10% pour de se faire plaisir
  • Avoir un projet commun (10%)
  • Épargner 10% pour faire face aux imprévues

argent couple

Ce système fonctionne très certainement pour moi parce qu’on partage les mêmes valeurs. Il faut vraiment trouver un équilibre entre revenus et dépenses, entre nécessité et plaisir pour ne pas générer de conflits. Une situation financière claire influence non seulement notre compte en banque mais aussi l’ambiance du foyer. Il y a des personnes qui gagnent beaucoup et l’argent reste un souci pour eux. Il faut davantage se concentrer sur la gestion de son budget, en parler simplement. C’est pourquoi il faut d’abord être soi-même au clair. N’oubliez que vous aimez l’autre.

Si des problèmes financiers peuvent séparer des couples, ils peuvent aussi en rapprocher d’autres. Car face aux difficultés financières, un couple qui s’aime, peut aussi se serrer les coudes. Être en couple, c’est aussi pouvoir compter sur l’autre.

Je vous souhaite beaucoup de bonheur…

Découvrez d’autres articles sur le couple avec :

Aline du blog Vos rêves interprétés > Rêve Interprété Le Plan Incliné

Renata du blog Les images2renata > Lilah Horwitz et Nick Olson

Philippe du blog erotic-attitude>Faire durer son couple par la créativité

 

 

 

 

Commentaires (8)

  1. Aline

    Oui, effectivement, il vaut mieux avoir les mêmes valeurs. Et savoir comment partager quand les niveaux de vie ne sont pas équivalents, ce qui est souvent le cas, et qui peut peser à l’un ou à l’autre. Mais je vois que tu es une femme avisée et judicieuse, qui a le sens de l’équilibre : de belles qualités.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Facile pour moi, j’ai reproduit le schéma parental.

      Répondre
      1. renata

        je crois Eliane que presque tout le monde reproduit le schéma familial?
        mais que d’une part cela ne marche pas toujours? Evidement on parle du “bon” schéma…

        Répondre
        1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

          Je me rends compte aussi que mes enfants prennent énormément de leurs parents. Cela me fait tout drôle.

          Répondre
  2. Renata

    Intéressant ton article Eliane.
    moi non plus je ne me préoccupe pas trop pour cet aspect… j’avais même oublié que des couples pouvaient se séparer pour des questions d’argent!
    C’est évident, mais c’est bien loin de mon esprit.
    En plus on n’est pas hyper dépensiers, ni l’un, ni l’autre, alors aucun reproche à se faire, et j’ai un mari super cool et ça change pas mal des choses ;-))
    Merci pour cette perspective!

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Pourtant toi et moi on rêve d’indépendance financière.

      Répondre
  3. Philippe Fragnière

    J’aime particulièrement quand tu dis : “Apprendre à accepter la réalité telle qu’elle est”. Je pense que trop de personnes, couple ou pas, vivent en-dessus de leurs moyens parce qu’ils n’arrivent pas à voir la beauté de tout ce qu’ils ont déjà.

    Notre société nous “vend” tout un tas de trucs en activant nos frustrations. On nous fait croire que personne ne nous aimera sans le bidule dernier cri. Et beaucoup tombent dans le panneau sans même s’en rendre compte.

    Mais 10% de son revenu pour le plaisir, comme tu dis, c’est largement suffisant si on est un tant soit peu créatif.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Exactement Philippe, il faut réussir à se libérer de ce monde de “CON-sommateurs”.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>