Archives de mots clés: propagation

Propagation du cancer

Bilans de début d’année plutôt catastrophiques : propagation du cancer au squelette, au foie et au poumon droit, multiplication par 3 des marqueurs.

Je dois toujours faire face à de grosses douleurs : donc traitement pour éviter de rester couchée toute la journée et de pleurer en non-stop.

orchidee

Pourtant quand on me croise,

rien ne se voit, rien ne transparaît.

C’est paradoxal dans la vision que l’on a du cancer.

Je ferme cette parenthèse.

Que vais-je faire ?

Après le choc de l’annonce…

Après les larmes…

Il va falloir agir, prendre des décisions pour contrer cette propagation.

Ne rien faire et me laisser partir. J’avoue que j’y ai songé. Je pense que mon énergie vitale en a pris un sérieux coup.

  • Accepter les traitements.
  • Aller dans une autre direction.
  • Changer d’alimentation, à vrai dire je n’arrive plus à manger. Manger devient compliqué. Les mucites ne sont pas loin. Je soigne de près ma bouche : rinçage au bicarbonate, brossage délicat après chaque absorption, élimination de certains aliments, mâcher de la propolis…
  • Mon goût est altéré, tout m’écœure. Signe que le foie va mal. Le jus de citron chaud devient ma boisson favorite. Cela me soulage vraiment. Je me suis remise aux tisanes de desmodium.
  • Il va falloir se motiver pour donner du sens à mon combat car je n’ai plus beaucoup de courage.
  • Se relancer avec des défis “anti-cancer”. Oui c’est une sorte de challenge.
  • Utiliser de nouveau le blog pour se motiver.

La propagation du cancer est un choc. Je sentais bien que je n’allais pas bien. Les os étaient fragiles mais le foie et le poumon. Pourquoi ?

Le foie est un lieu de filtration comme j’ai de nombreuses cellules cancéreuses circulantes. Elles ont fini par réussir à s’accrocher.

Le poumon est le lieu des échanges gazeux : gaz carbonique et oxygène. Je peux penser que le fait de ne plus marcher, de ne plus sortir, n’a pas été que bénéfique. L’air de l’extérieur m’a terriblement manqué. Il faut de nouveau que je m’astreigne à mieux respirer, à sortir plusieurs fois par jour.

Mes défis vont être nombreux :

  • surmonter la chimio, ce n’est pas rien…
  • oxygéner mon corps, mes poumons…
  • soulager mon foie..
  • relancer mon énergie vitale.

Bon, le blog va rester encore pour un peu de temps une vitrine. Mais sans plus car je ne veux pas me fatiguer.

 

22 jan 2016