Archives de mots clés: dormir

Défi 30 jours, jour 12 : Dormir suffisamment

Nous avons tous besoin de dormir plus mais davantage encore quand on est malade. C’est pourquoi, j’ai souhaité en faire un sujet de mon défi 30 jours.

Nous manquons tous de sommeil parce qu’on se couche souvent tard, trop de sollicitations (ordinateur, facebook, jeux vidéos, télévision, internet), nous ne vivons plus au rythme de l’alternance des jours et des nuits. Nous vivons dans un monde de lumières, même les animaux en sont troublés. Ce manque de sommeil génère du stress, de la fatigue, de l’irritabilité et peut même déboucher sur des pathologies plus graves.

lit

 

Quand on est malade, dormir plus devient une nécessité pour permettre à notre corps de se reconstruire, de se réparer.

Il faut savoir que le manque de sommeil peut affaiblir nos défenses immunitaires et bouleverser les productions d’hormones.

La quantité et la qualité de sommeil sont essentiels pour combattre entre autre le cancer. C’est une notion à ne pas négliger.

Dormir n’est pas un luxe mais une nécessité vitale.

Donc ne pas hésiter à adopter de bonnes habitudes :

  • Manger léger et le plus tôt possible pour éviter de s’endormir sur une digestion
  • Arrêter 1h00 avant le coucher des sollicitations comme internet ou la télévision
  • Dormir dans une chambre fraîche, aérée et sans appareils électroniques

Personnellement, je sais qu’il est impératif que je me couche avant 22h30 pour avoir une bonne nuit de sommeil avec un réveil vers 8h30-9h00. J’ai donc besoin de 10 heures de sommeil pour récupérer.

Quand je me couche plus tard 23h00 par exemple, paradoxalement je me réveille plus tôt et je suis mal au réveil.

Il y a des jours où je me couche vers 21h30 et là je sens la différence. J’ai une nuit calme et je me sens bien le lendemain matin.

Dormir de nos jours est devenu un apprentissage qu’il faut véritablement acquérir si l’on souhaite préserver son être et son corps. Je sais bien que chacun a des besoins différents mais question de sommeil, nous sommes tous en manque, même les enfants.

Alors faites de Dormir une priorité.

Vidéo du jour : Dormir

Pliage du jour : la chouette

Oiseau de nuit que j’adore entendre hululer la nuit. Car j’aime à dormir le volet à peine fermé et la fenêtre ouverte. Ma chambre est fraîche (15° en ce moment), c’est vraiment très agréable quand il fait bien chaud sous la couette.

chouette

Il est temps d’aller pour moi me coucher, alors je vous quitte et vous dis à demain pour mon défi 30 jours jour 13.

 

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

 

 

13 déc 2015

Mes conseils pour bien dormir

“Le Sommeil” est le sujet de l’événement inter-blogueurs de la Team Passion Gagnante.

groupe de blogueur

Cette première édition est organisée par Alexandre Vienne, du blog Réflexe Forme et Santé.  Cet article est ma contribution à cet évènement. Voici donc mes conseils pour bien dormir…

Bien dormir c’est récupérer, c’est se réparer, et c’est aussi la promesse de passer une excellente journée. Donc il est essentiel de bien dormir.

Il est essentiel d’avoir un bon sommeil. Mais bien dormir cela se prépare.

Alors comment avoir un bon sommeil ?

Comment passer une bonne nuit ?


Pour moi cela commence dès le matin… Je suis une lève tôt. Et quand je me lève, je me sens immédiatement en forme. Je me lève, je m’étire, j’ouvre la fenêtre et les volets en grand. Je crois que ma chambre est la pièce la plus aérée de la maison.

Elle est pratiquement toujours ouverte : du soir au matin et du matin jusqu’au soir.


Donc le matin, j’ouvre ma fenêtre en grand. La couette, les oreillers, les draps reposent sur le rebord de la fenêtre et je referme la porte de la chambre.
La chambre respire, les odeurs de la nuit s’envolent. L’air encore frais du matin pénètre doucement à l’intérieur de la chambre.


Pendant mon petit déjeuner, tout respire, tout s’aère. Quand je remonte faire mon lit, je sens la chambre comme purifiée. Je secoue bien l’alèse, et je la replace sur le matelas : pas un pli. Puis c’est au tour du drap de dessous même opération on secoue, et on le remet en place.. On le lisse, on le repasse. C’est déjà le bonheur parce que je sais que le soir je me glisserai avec plaisir sous ma couette. Je sentirai la douceur du drap et sa fraîcheur. Ce sera un pur délice.

Ensuite c’est au tour des oreillers et de la couette. Si j’ai le temps un coup de balai et 10 minutes de poussières. Je ferme légèrement le volet, la fenêtre reste ouverte, je sors en refermant la porte de ma chambre.


Pour moi, la chambre est vraiment réservée au repos. Elle continuera de m’attendre et passera la journée dans le calme. C’est une pièce aux couleurs douces, toute simple : une armoire, 2 tables de chevet, une bibliothèque et un lit. J’habite une toute petite maison. Ma chambre fait 10 m2 et orientée au nord. Je n’ai pas de rideau, pas de télévision, pas d’ordinateur… pas d’appareil électronique…juste quelques livres.

Premier conseil :

  • Aérer et faire son lit dans une chambre réservée au repos.

Quand il m’arrive de faire la sieste le week-end. Et bien cette chambre m’accueille comme pour une petite nuit. J’aime enfiler mes vêtements de nuit et je plonge dans mon lit pour 2 heures de repos exquis. Puis quand je me lève…je retrouve les gestes du matin pour de nouveau préparer ma chambre à me recevoir le soir.

Mais pour bien se préparer à ce repos, il ne suffit pas d’aérer sa chambre et faire son lit, il faut aussi bien s’alimenter. Et le repas du soir est primordial. Il doit être pris le plus tôt possible entre 18H00 et 19H00 (je sais ce n’est pas toujours possible), alors il doit être le plus léger possible et pour moi c’est (1/3 de légumes crus, 1/3 de légumes cuits, 1/3 de céréales) : pas de protéines, pas de boissons excitantes, de l’eau, de l’eau uniquement.

Deuxième conseil :

  • Bien s’alimenter et manger léger vers environ 18H00.


L’idéal pour bien préparer sa nuit, ce serait d’oublier la télévision qui vous emmène jusqu’à des heures tardives sans intérêt, qui vous abrutit pour oublier une journée harassante. Cette distraction qui vous empêche de penser vous empoisonne plutôt que ne vous libère. Vivez sans télévision, vous vous porterez mieux.

Mais nos jours, l’ordinateur remplace la télévision, ce n’est pas mieux surtout si c’est pour jouer à des jeux vidéos.

Troisième conseil :

  • Pas de télévision ni de jeux vidéos, quelques rituels pour un coucher vers 22h30, 23H00.


Quand on est une femme, souvent quelques tâches nous incombent le soir. Les hommes les oublient souvent, ils devraient s’y mettre aussi. Car ces quelques rituels de “corvée” peuvent contribuer à nous détendre : débarrasser, nettoyer et ranger la cuisine en quelques gestes peuvent nous apaiser. C’est presque un retour au calme obligatoire. Sachez les vivre ainsi comme les japonais avant leur cérémonie du thé.

Puis c’est le moment de se poser, boire une tisane, respirer doucement, se préparer pour la nuit.

Prendre une douche peut-être, brosser ses dents et faire une petite salutation à la lune, à la nuit et aux étoiles avant de se glisser dans les draps.
Comme un enfant à qui on raconte une histoire, j’ai ma petite histoire personnelle qui m’accompagne avant de dormir. Je remercie le monde qui m’entoure, je pense aux bons moments de la journée : cela a presque la fonction d’une prière. Pourtant je suis profondément athée mais ces moments qui me relient au cosmos, sont de purs instants de poésie. Ils m’apportent beaucoup de joie et de satisfaction. Alors ne passons pas à côté de “spiritualité laïque” qui peut contribuer à notre bien-être.
Puis c’est le moment de me glisser dans les draps, parfois, j’ouvre un livre pour lire quelques lignes cela fait partie du rituel, je ne vais pas plus loin qu’une demi-page, je m’arrête, je pose mon livre et j’éteins la lumière.

Quatrième conseil :

  • Apprendre à respirer.


Pour trouver rapidement le sommeil, je respire lentement et profondément. Je pense à l’air qui m’emplit, je me concentre sur l’inspire et l’expire. Si j’ai quelques pensées insistantes, quelques soucis qui m’assaillent je leur donne rendez-vous le lendemain matin à 6h30 pour les résoudre et c’est d’ailleurs assez efficace.
Alors sans souci, je m’endors pour me réveiller en forme le lendemain matin.

Mais sachez qu’il n’en a pas toujours été ainsi.


Vivre une bonne nuit cela se pense, cela se travaille, cela se réfléchit. Mais pour un premier article sur le sujet, j’avais juste envie de vous présenter ce que pouvait être une bonne nuit réparatrice. Et des bonnes nuits c’est ce que je vis maintenant depuis plusieurs mois car je le crois, j’en suis sure c’est aussi grâce à cela que je vais guérir de mon cancer.

 

ET si vous voulez en savoir plus sur le sommeil je vous invite à lire aussi les articles suivants :

Très bonne lecture…

26 juil 2014