Archives de mots clés: chirurgie

Métastase osseuse et chirurgie

Voilà mon compte rendu d’opération, d’hospitalisation et post opératoire de la chirurgie de la lombaire L1 touchée par une métastase osseuse.

La douleur était telle, les images du scanner et de l’IRM montraient une belle dégradation, qu’il était nécessaire d’agir. L’opération a été réalisée le 19 novembre 2015. Le pronostic vital n’était pas engagé mais cela compromettait terriblement mon autonomie. Et à court terme, c’était la paralysie et la perte des sphincters… Rien de très réjouissant.

chirurgieMétastase osseuse en progression :

 

Voici en quelques images la progression de la lombaire L1 avant l’opération.

La métastase osseuse au niveau de la lombaire L1 progressait rapidement, les douleurs étaient telles que je ne pouvais plus marcher. Il est important d’intervenir avant un risque neurotoxique.

 

Choix de l’opération :

Il est prouvé actuellement que le choix d’une chirurgie avant radiothérapie pour décompresser la moelle épinière, peut éviter les troubles neurologiques. Alors j’ai accepté les bénéfices-risques de l’opération. La progression de la tumeur a été tellement rapide que je ne voyais pas comment m’en sortir autrement malgré tout ce que j’avais pu mettre en place.

L’opération a duré près de 4 heures, bravo au chirurgien qui a tenu le coup. J’étais sa 4e et dernière patiente opérée du jour. Il est sorti du bloc vers 20h30. Ce n’est pas rien. Je me rends compte de la qualité de son geste.

Cela a commencé par une laminectomie, bref on coupe ce qui peut être enlevé.

Ensuite, il a injecté du ciment avec la cimentoplastie au niveau de la fracture pour consolider le mur postérieur.

Puis on consolide l’ensemble avec des tiges et vis en titane. C’est la pose d’une sorte de pont qui s’appuie sur les vertèbres D12 (dernière dorsale) et L2 (seconde lombaire).

chirurgie2

Voilà l’image du scanner de contrôle qui a été pris pendant l’opération, le fil que l’on aperçoit, c’est le drain. Pour moi, j’ai dû mal à voir le ciment, la masse noire peut-être au milieu.

Vidéo post opératoire :

 Et ensuite :

Il reste les soins infirmiers, à enlever les 22 agrafes, reprendre doucement la marche, augmenter doucement les parcours. Puis le 2 décembre à Curie, j’ai rendez-vous avec mon oncologue pour savoir quand on programme la radiothérapie. Cette fois, transport en ambulance, couchée car pour l’instant, pas de voiture pendant un bon mois.

cicatrice

Belle cicatrice, tout est bien sain. C’est vraiment du bon travail.

 

Un grand merci à tous pour vos témoignages d’amitié et de soutien…

 

 

 

 

 

27 nov 2015