Archives de mots clés: arrêt de la chimiothérapie

Arrêt de la chimiothérapie : mise au point

Dans le cadre de mon défi-vidéo, voici ma vidéo sur “L’arrêt de la chimiothérapie : mise au point”.

Cela fait maintenant 8 mois que j’ai arrêté la chimiothérapie.

 À la fin du mois, je verrai  où en est le cancer.

Mais je tenais à faire une petite mise au point, cet arrêt volontaire de la chimiothérapie, il faut le prendre comme une pause.

Je ne suis pas guérie, le cancer continue à progresser.

On l’a vu au niveau des scanners de contrôle des mois de janvier et mars 2015.

Le cancer est toujours là. Je le sens dans les douleurs de mes dorsales et dans les sensations au niveau de la chaine ganglionnaire.

L’arrêt de ma chimiothérapie, c’est une décision que j’ai prise parce que j’avais besoin d’une pause.

C’était trop lourd pour moi.

Mais le cancer progresse toujours. Donc ne pas prendre cet arrêt comme la panacée, c’est une décision que j’ai prise et j’attends que mon corps reprenne le dessus. 

À l’heure actuelle, le cancer gagne du terrain. Il ne faut pas agir sur un coup de tête et arrêter votre chimiothérapie sous prétexte que vous avez vu sur internet des personnes qui le faisaient et qui avaient l’air d’être en pleine forme.

Oui je suis en pleine forme parce que j’ai une alimentation saine, que je continue d’avoir une activité physique régulière, que je fais attention à mon sommeil, que je gère au mieux mes émotions et mon stress.

Mais mon cancer est toujours là et il progresse.

Pour l’instant mon corps n’a pas gagné la bataille.

Je suis sous hormonothérapie depuis mars 2015.

J’ai arrêté mon travail pour me consacrer à ma lutte contre le cancer.

Mais je le répète, pour l’instant, rien n’est gagné.

Donc arrêter une chimiothérapie comme ça, cela n’a pas franchement de sens.

Pour moi, c’est une pause parce qu’elle m’était nécessaire.

J’ai conservé la chambre implantable si au besoin je dois de nouveau refaire des chimiothérapies.

Donc voilà, c’était une mise au point que je souhaitais faire.

Une mise en garde, on n’arrête pas une chimiothérapie sur un coup de tête.

Peut-être que dans 2 ou 3 mois, je serai obligée de reprendre une chimiothérapie.

N’hésitez pas à télécharger mon bonus “Mes premiers jus-santé”, si vous souhaitez recevoir mon actualité.

À très bientôt…

02 juin 2015