Il est urgent de changer notre mode de vie

L’heure est grave. Les statistiques le montrent : les taux de maladie, en particulier du cancer, augmentent de manière alarmante et la médecine moderne ne peut rien faire pour enrayer la tendance, qu’à nous faire croire “aux médicaments miracles”. Le mode de vie occidental doit changer si l’on veut recouvrer la santé et sauver notre planète.

Le cocktail explosif que constituent la malbouffe, la sédentarité, les toxines environnementales et l’abondance de substances chimiques transforme notre corps en une véritable poubelle.

Que faudra-t-il attendre avant que tout un chacun réalise et accepte que notre mode de vie doit changer si l’on veut faire mieux  que survivre et profiter de notre vie et de celle de nos proches ? Quand la maladie est installée, les dégâts sont parfois irréversibles.

Dans la plupart des cas heureusement, la situation peut être parfois renversée, mais cela demande du temps et des efforts conséquents.

Une chose est sûre : la prévention comme la guérison demandent un changement radical de mode de vie.

L’équilibre est à la portée de chacun. La voie de la santé commence par l’information. Voici quelques principes qui pourront vous guider vers une meilleure santé :

  • augmentez la part du cru en consommant tous les jours fruits et légumes
  • réduisez au maximum le lait et les produits laitiers
  • consommez 1 ou 2 fois par semaine des protéines animales
  • adoptez une cuisson à la vapeur douce
  • dormez suffisamment
  • fuyez le sucre comme la peste

Autre point noir : en France, nous avons développé un véritable culte aux médicaments et autres compléments alimentaires sous toutes les formes : comprimés, gélules, ampoules et poudres de perlimpinpin…au lieu de modifier tout simplement nos habitudes alimentaires.

Nous avons la chance de vivre dans un endroit où il est possible de s’approvisionner très facilement en fruits et légumes frais…Nous gâchons cette chance en absorbant médicaments et compléments alimentaires de manière abusive alimentant ainsi la pollution de nos eaux et sols.

En résumé, si l’alimentation d’une personnes comporte des manques, la solution à ce problème ne passe pas par la prise de “pilules miracles” mais plutôt par une modification en profondeur de nos habitudes alimentaires.

Il n’y a pas et il n’y aura jamais de comprimés miracles pouvant réparer les dégâts causés par une alimentation de mauvaise qualité : on ne peut pas manger n’importe quoi et s’en tirer avec une pilule.

Le Docteur Richard BÉLIVEAU

 

Commentaires (9)

  1. Lili

    Bonjour Eliane.

    Merci pour ton article. Je me suis toujours dit qu’il devait y avoir une relation entre le nombre de cancers qui augmente et la dégradation de notre hygiène de vie. Tu viens de m’en apporter la preuve.
    Je me pose des questions concernant les produits laitiers. J’aime tellement ça !
    Est ce si mauvais?

    Amicalement
    Lili

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Bonjour Lili,

      Oui, il y a un problème avec les produits laitiers. Vas sur youtube et écoute les conférences du Professeur Henri JOYEUX (ce n’est pas une blague, c’est son nom). Il est cancérologue au CHR de Montpellier, spécialisé maintenant dans l’alimentation.
      Je suis vraiment désolée pour les producteurs de lait. Il faut vraiment revoir notre sur-consommation de produits laitiers.
      Personnellement, j’en ai fait une trop grande consommation pendant des années et des années. Je n’affirme pas qu’ils sont responsables de mon cancer mais ils ont contribué à mon intoxication…
      Cordialement,
      Eliane

      Répondre
  2. Renata

    Bonjour Eliane et Lili,
    oui c’est tout à fait cette liste!
    Lili, on a du mail a reduire le lait au départ, par exemple le café au lait, aujourd’hui je trouve cela bien “dégeu” sorry!!!
    Henri Joyeux est superbe! Je l’ai contacte par mail et 2 mois plus tard il m’a bien repondu à ma question, sur les médoc.
    Je ne mange presque jamais de viande car cela ne m’inspire pas, juste du poisson. Mais je ne dis pas que je suis végétarienne, parfois je goute quand même, 1 fois par mois ou tous les deux mois…. je mange beaucoup de brocolis et des champignons…mais mon defaut est bien le peu de sport.
    Et cela est archi connu, que ceux qui font du sport ont moins de cancer et moins des rechutes…
    J’imagine que Eliane connais déjà, mais Lili je te conseille le livre en Audio se Servant Shreiber, l’anticancer. Comme cela tu l’écoutes en éplouchant tes papates ;-) et la personne qui le lit a une voix très agréable. bon bises je vous laisse,
    Renata

    Répondre
  3. Renata

    je conseille ce livre, car même si on n’a pas de cancer c’est très utile!
    bye

    Répondre
  4. alex

    Liste très intéressante
    Merci Eliane
    A cela je rajouterais si tu me permet les aliments raffinés en général (sucres blanc et édulcorants , mais aussi les céréales raffinées donc blanches!, les huiles raffinées et les plats préparés).
    Madame Kousmine disait des produits frais et naturel. Quoi de mieux pour vivre bien et longtemps.
    Allez je vous souhaite pleins de bonnes choses
    Alex

    Répondre
  5. Marc

    Bonjour Eliane,
    J’aime bien cet article et ton message que je partage évidemment. On nous assomme de statistiques sur l’augmentation de l’espérance de vie quand on devrait se soucier bien plus de la diminution de la qualité de vie…
    Dans la Grèce antique, Hippocrate disait déjà : “Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es… et je te conseillerai au mieux “. Je pense que cela est encore plus vrai aujourd’hui.
    Sauf que la plupart des gens le savent mais ne font pas l’effort de changer. La vie va trop vite, pas le temps…

    J’aimerais attirer l’attention sur le fait qu’on peut faire subir un stress à son corps même en mangeant sainement, ou en tous cas en croyant le faire. Moi, j’ai découvert qu’un grand nombre d’aliments me provoquaient des réactions d’intolérance alimentaires.
    Du coup je suis un peu surpris que tu parles du lait mais pas du tout du gluten. Sans être forcément victimes de la maladie coéliaque je suis certain que beaucoup de gens ne savent même pas qu’ils ont un problème avec le gluten et sous-estiment énormément son impact sur la santé.

    Répondre
    1. Eliane HEBERT (Auteur de l'article)

      Bonjour Marc,
      Merci pour ton commentaire…Je suis d’accord avec toi. Mais il m’est difficile d’évoquer le gluten car je sais peu de choses sur son intolérance. Pour moi, je ne peux pas transmettre cette information sans une vérification plus approfondie. Personnellement, je ne consomme plus de gluten. Ce matin pour mon petit déjeuner je me suis faite des galettes de sarrasin.
      Cordialement,
      Eliane

      Répondre
      1. Renata

        Hello Eliane, Hello Marc

        Je sais qu’en France c’est “barbare” mais peu des gens connaissent l’avoine.
        C’est absolument délicieux, chaud ou froid, sucré au salé… mmm
        c’est sain et en plus cela remplit bien.

        Répondre
    2. Renata

      Hello Marc

      C’est tellement bien dit : ” On nous assomme de statistiques sur l’augmentation de l’espérance de vie quand on devrait se soucier bien plus de la diminution de la qualité de vie…” bravo!!! Ce qui compte c’est de vivre looooooongtemps et peu importe comment!
      Une chose reconnue, au moins cela c’est que faire de l’exercice diminue les chances d’être en mauvaise santé…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>