Vidéos

Défi 30 jours : S’émerveiller

Voilà premier jour de mon défi 30 jours, mon compte à rebours du mois de décembre est lancé avec ma première vidéo : S’émerveiller

C’est pas facile pour moi de vous donner des conseils mais c’est ça, un défi.

Alors pour ce premier jour, voici mon conseil :  S’émerveiller

semerveiller

  • retrouver vos joies d’enfant
  • retrouver l’émerveillement qui est en vous
  • partager vos joies enfantines avec ceux qui vous entourent

Rien de très compliqué, retrouver les joies simples qui se trouvent au fond de vous et faites-les jaillir.

Ayez cette capacité de retrouver au fond de vous les joies simples de votre enfance.

Il va falloir se creuser les méninges pour faire ressortir toutes vos idées. J’en veux à la pelle.

Vidéo : s’émerveiller

Liste de mes joies enfantines :

  • Faire crisser sous mes pas les feuilles mortes
  • Sauter dans des flaques d’eau
  • Faire des ricochets
  • Imaginer des formes dans les nuages
  • Jouer avec l’écho
  • Croire en ses rêves
  • Chanter des chants de Noël pour enfants
  • Fabriquer des surprises
  • Rire des bêtises de mon fils
  • Me rouler dans la neige
  • Vivre ce qui est important
  • Faire des pliages simples
  • Etcétéra…

La surprise de mon calendrier de l’Avent :

Ce qui je me suis préparée, ce sont des pliages, des origamis…

et mon premier pliage :

La cocotte en papier et ses poussins

 

Petit clin à d’œil à Élif qui m’a fait ce magnifique cadeau : 365 jours d’origami…

J’avais tellement envie de faire des cocottes en papier.

J’ai de quoi faire et de quoi vous présenter pour les 30 jours à venir…

  • Et vous, quelles sont vos joies enfantines…?
  • Qu’est-ce qui vous a enthousiasmé en ce jour ?
  • Qu’est-ce que vous avez envie de partager avec nous ?

N’oubliez pas de l’écrire dans les commentaires. Cela me fera vraiment plaisir de lire toutes les choses simples de vos joies enfantines.

Faites sonner cloches, clochettes et carillons de Noël… que cela résonne dans la maison, qu’on entende les rires des grands et des petits…

 

01 déc 2015

Défi 30 jours : pour un monde meilleur

Voilà, je réponds au défi 30 jours de Claire du Buttet du blog Gratitude et Compagnie et au défi 34 jours de Norbert Nsabimana du blog Vivre un projet pour un monde meilleur.

A la manière d’un calendrier de l’avent, je vais essayer de sortir tous les jours du mois de décembre, une idée, un partage pour vivre un monde meilleur. Le compte à rebours commencera demain 1er décembre.

defi 30 jours

J’ai préparé mon calendrier de l’Avent avec une surprise dans chaque chaussette. Une surprise que je me fais à moi-même… Une surprise qui me procure beaucoup de joie que vous découvrirez chaque jour.

Quel est mon défi 30 jours ?

 

Vivre et expérimenter chaque jour tout ce qui peut nous rendre heureux pour rayonner du positif autour de soi, autour de nous afin de rendre le monde meilleur malgré les difficultés, malgré la maladie, malgré les drames.

Expérimenter les conseils de mes amis blogueurs, vivre la joie, être dans le présent et que ce PRÉSENT (ici et maintenant) se renouvelle chaque  jour. Faire de ce mois de décembre 2015 un immense partage du vivre ensemble, de solidarité et de communion dans la simplicité. C’est un sacré défi que nous tentons tous, chacun à notre manière pour changer à notre niveau.

Parce que cela commence par soi, parce que cela commence en soi : en nous libérant de nos pensées négatives, en rayonnant des ondes positives tout autour de nous, en nous reliant les uns aux autres pour créer une immense onde fraternelle.

Vidéo préparatoire de mon défi 30 jours :


N’hésitez pas à alimenter le défi par vos commentaires. Merci d’y contribuer.

 

30 nov 2015

Métastase osseuse et chirurgie

Voilà mon compte rendu d’opération, d’hospitalisation et post opératoire de la chirurgie de la lombaire L1 touchée par une métastase osseuse.

La douleur était telle, les images du scanner et de l’IRM montraient une belle dégradation, qu’il était nécessaire d’agir. L’opération a été réalisée le 19 novembre 2015. Le pronostic vital n’était pas engagé mais cela compromettait terriblement mon autonomie. Et à court terme, c’était la paralysie et la perte des sphincters… Rien de très réjouissant.

chirurgieMétastase osseuse en progression :

 

Voici en quelques images la progression de la lombaire L1 avant l’opération.

La métastase osseuse au niveau de la lombaire L1 progressait rapidement, les douleurs étaient telles que je ne pouvais plus marcher. Il est important d’intervenir avant un risque neurotoxique.

 

Choix de l’opération :

Il est prouvé actuellement que le choix d’une chirurgie avant radiothérapie pour décompresser la moelle épinière, peut éviter les troubles neurologiques. Alors j’ai accepté les bénéfices-risques de l’opération. La progression de la tumeur a été tellement rapide que je ne voyais pas comment m’en sortir autrement malgré tout ce que j’avais pu mettre en place.

L’opération a duré près de 4 heures, bravo au chirurgien qui a tenu le coup. J’étais sa 4e et dernière patiente opérée du jour. Il est sorti du bloc vers 20h30. Ce n’est pas rien. Je me rends compte de la qualité de son geste.

Cela a commencé par une laminectomie, bref on coupe ce qui peut être enlevé.

Ensuite, il a injecté du ciment avec la cimentoplastie au niveau de la fracture pour consolider le mur postérieur.

Puis on consolide l’ensemble avec des tiges et vis en titane. C’est la pose d’une sorte de pont qui s’appuie sur les vertèbres D12 (dernière dorsale) et L2 (seconde lombaire).

chirurgie2

Voilà l’image du scanner de contrôle qui a été pris pendant l’opération, le fil que l’on aperçoit, c’est le drain. Pour moi, j’ai dû mal à voir le ciment, la masse noire peut-être au milieu.

Vidéo post opératoire :

 Et ensuite :

Il reste les soins infirmiers, à enlever les 22 agrafes, reprendre doucement la marche, augmenter doucement les parcours. Puis le 2 décembre à Curie, j’ai rendez-vous avec mon oncologue pour savoir quand on programme la radiothérapie. Cette fois, transport en ambulance, couchée car pour l’instant, pas de voiture pendant un bon mois.

cicatrice

Belle cicatrice, tout est bien sain. C’est vraiment du bon travail.

 

Un grand merci à tous pour vos témoignages d’amitié et de soutien…

 

 

 

 

 

27 nov 2015

Alphabet culinaire : Y comme Yaourt

Pour la lettre Y de mon alphabet culinaire, j’ai choisi de vous présenter une sauce au Yaourt pour remplacer la sauce rémoulade du céleri-rave râpé.

J’adore le céleri-rave cru ou cuit, tout est bon dans le céleri. Le céleri-rave est un légume de saison remarquable, facile à préparer. On coupe la boule en 4, on épluche et on découpe en morceaux. Il se râpe et il se cuit sans problème.  Ses feuilles ont les mêmes qualités aromatiques que les autres variétés de céleri, alors n’hésitez pas à les accommoder. On le récolte en automne jusqu’aux premières gelées. Un céleri-rave bien frais est lourd et ferme. Il ne doit pas sonner creux quand on le tapote. Le céleri a un bon effet sur le système cardio-vasculaire, et pas besoin de sel sur la table quand on mange du céleri car il renferme un bon équilibre sodium/potassium.

 

yaourtsauce

Les ingrédients :

  • 1 ou 2 yaourts de brebis ou de chèvre
  • 1 gousse d’ail
  • Persil  et ciboulette
  • noix
  • huile de noix
  • huile d’olive
  • sel, poivre et autres épices si vous le souhaitez
  • 1/2 boule de céleri râpée
  • 1 jus de citron

 

Recette en vidéo :

Recette de la sauce au yaourt :

 

Dans un saladier,

  • Verser 1 ou 2 yaourts, fouetter
  • Ajouter une gousse d’ail pressé, de la ciboulette et du persil ciselés
  • Ajouter 4 cuillères à soupe d’huile de noix + 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Fouetter pour obtenir une sauce souple
  • Assaisonner à votre convenance

Pour votre entrée :

  • Mélanger le céleri arrosé d’un jus de citron avec votre sauce yaourt
  • Présenter avec des noix concassées et décorer avec du persil ou des fines herbes

sauceyaourt

Bon appétit…

Découvrez les articles de mes amies pour la même lettre :

 

Y comme Yaourt Houmous de betterave au yaourt par Christine du blog ma-liberté-culinaire

Y comme  Yankee/Yaourt   par Renata du blog lesimages2renata

 

 

 

 

27 nov 2015

La solitude choisie : quel cheminement ?

Solitude choisie : quel cheminement ? Voici le 2e volet du carnaval d’articles proposé par Chantal du blog Ambition et Réussite

Solitude choisie, solitude amie, solitude heureuse : quel chemin pour y parvenir ?

Comment atteindre ce stade de bienheureux ?

solitudeamie

 

Première étape : l’acceptation

La solitude fait partie intégrante de la vie de tout individu.

Ne pas l’accepter, c’est souffrir inutilement.

Cette acception se construit dans le temps, elle débute dès l’enfance avec la séparation de l’état fusionnel avec la mère puis avec des temps où l’on s’ennuie durant l’enfance.

Attention à ne pas trop remplir les temps des enfants avec trop d’activités car c’est les empêcher de se confronter à eux-mêmes.

Attention à ne pas tuer tous les moments de solitude en allumant télé, facebook…, en sortant qu’avec des amis…on se prive de moments avec soi pour se retrouver, pour apprendre et se comprendre.

Deuxième étape : la confrontation

Expérimenter la solitude avant qu’elle nous tombe dessus, est essentiel pour trouver nos forces.

Vivre la solitude : 1 heure, 1 jour, 1 semaine , c’est se donner l’occasion d’apprendre à reconnaître les forces qui sont en nous. Et chaque découverte renforce notre confiance en nous.

La liste de nos ressources peut être longue, à nous de savoir les repérer  :

  • capable d’affronter le noir

Petite anecdote : quand j’étais petite, j’adorais descendre les 3 étages de mon immeuble dans le noir pour tester mon courage, j’ai fait peur à plus d’un voisin quand ils ouvraient leur porte à l’improviste pour sortir et qu’ils me découvraient dans le noir, je prétextais aussitôt que la minuterie venait de s’éteindre. A la fin, certains n’étaient plus dupes.

  • capable de méditer
  • capable de se promener seul
  • capable de sourire et dire bonjour à des inconnus
  • capable de faire de belles rencontres
  • capable d’endurance
  • capable de créer
  • capable de se débrouiller
  • capable de prendre des décisions face à l’urgence
  • capable de surmonter la difficulté
  • capable de s’assumer
  • capable de se lancer des défis…

Dans les commentaires, vous pouvez vous aussi développer ce que cette confrontation à la solitude vous a appris de vous-même et répondre à la question : quelles sont vos forces ? Merci d’avance pour le partage.

Voici donc mon témoignage en vidéo :

 

Troisième étape : jouir de cet état

Y a-t-il vraiment un bonheur à être seul ? Oui je le pense même quand on est particulièrement heureux au sein d’une famille. Chacun a droit à ses temps de solitude et il faut véritablement apprendre à les respecter.

Oui, je le pense même quand on vit seul. La société, les familles doivent avoir un regard bienveillant sur les personnes qui ont fait le choix d’une solitude choisie en les invitant et en leur reconnaissant ce droit.

Tout le monde peut cultiver tout simplement au propre et au figuré son jardin…tout en partageant des moments de tendresse et d’amour car l’homme même seul est fait pour vivre en société.

Sujet qui sera d’ailleurs développé le mois prochain dans le volet consacré aux fêtes…

N’hésitez pas à découvrir les articles de mes amis blogueurs qui ont participé à cet évènement et à nous laisser vos commentaires :

Angélique du blog Vivre de l’immobilier avec  La solitude votre alliée

Cathy du blog Changer de vie aujourd’hui avec La solitude, votre meilleure amie créative

Cécile du blog  La sorcière et le médecin  avec Vous ressentez de la solitude ? Vous avez un message de Dame Nature

Dorian du blog Plate-forme bien-être avec Comment sortir de la solitude ?

Hélène du blog Réussite possible avec La solitude : un bonheur à vivre

Nicolas du blog Retraite Heureuse avec Les bienfaits de la solitude

Pierre du blog avec Des défis pour changer de vie avec La solitude mon amie

Sandie du blog avec Zen sans Méditer avec Ne Plus Jamais Se Sentir Seul

Taty Chantal du blog Ambition et Réussite avec Quel lien entre Paris en Deuil et Solitude mon Amie ?

 

 

 

 

18 nov 2015

Alphabet culinaire : X comme Xérès

Pour la lettre X de mon alphabet culinaire :

Le vinaigre de Xérès

xeresvinaigre

Un vinaigre d’exception pour une salade d’endives, œufs durs et noix sur lit de betterave rouge crue et râpée.

Cet alphabet culinaire est l’occasion de découvrir un vinaigre espagnol aux saveurs multiples vieilli en fûts de chêne. Ce vinaigre de Xérès à l’appellation contrôlée développe des arômes boisés qui mettront en valeur vos salades, viandes et même desserts, de quoi réjouir plus d’un gourmet.

Les ingrédients :

  • 2 endives
  • 1 betterave crue
  • 3 noix
  • 2 œufs durs
  • 1 échalote
  • huile de noix (4 cuillères à soupe)
  • huile d’Olive (1 cuillère à soupe)
  • huile de colza (1 cuillère à soupe)
  • persil, ciboulette
  • sel, poivre si besoin
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de Xérès

Vidéo de ma salade d’endives et betterave au vinaigre de Xérès :

Préparation de ma vinaigrette de Xérès :

  • Verser 1 belle cuillère à soupe de vinaigre de Xérès, 4 cuillères à soupe d’huile de noix, 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et 1 cuillère à soupe d’huile de colza dans un grand bol.
  • Fouetter pour homogénéiser la vinaigrette
  • Rajouter une échalote finement émincée, persil ou ciboulette
  • Mélanger
  • Assaisonner à votre goût (sel, poivre)

Présentation de la salade :

  • Disposer un nid de betterave crue et râpée
  • Au cœur du nid , rajouter les endives coupées en rondelles
  • Placer en étoile l’œuf dur coupé en quartier
  • Décorer avec des noix concassées, le persil ou la ciboulette
  • Arroser avec la vinaigrette de Xérès

C’est prêt, bonne dégustation…

xeres

 

N’hésitez pas à aller découvrir les recettes de mes amies :

 

X comme Xérès par Christine du blog ma-liberté-culinaire

X comme X-Ray par Renata du blog lesimages2renata

 

 

 

 

 

15 nov 2015

Alphabet culinaire : W comme Wakamé

Je vous présente la lettre W de mon alphabet culinaire :

W comme Wakamé

avec une recette de salade composée à base de wakamés : algues japonaises produites sur les côtes bretonnes, très facile à réaliser.

wakame1

Pour cette recette, il vous faudra :

  • 1 paquet d’algues déshydratées ou pas à acheter dans un magasin bio
  • 1 boîte de thon à l’huile d’olive
  • 1 salade verte
  • des légumes (carottes, radis noir)
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 cuillères à soupe d’huile de colza, d’huile d’olive, d’huile de noix

Voici la vidéo comme promis :

 

  • Commencer par dessaler les algues en les plongeant plusieurs fois dans de l’eau froide, laisser-les se réhydrater, égoutter, couper-les en petits rectangles
  • Déposer dans un grand saladier votre salade verte coupée, les légumes grossièrement râpés (carottes et radis noir) et morceaux de wakamé
  • Préparer votre assaisonnement (1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre + 2 cuillères à soupe d’huile de colza + 1 cuillère à soupe d’huile d’olive + 2 cuillères à soupe d’huile de noix) en le fouettant,
  • Émietter le thon et rajouter votre assaisonnement, touiller et verser dans votre grand saladier.
  • Il ne vous reste plus qu’à mélanger délicatement tous les ingrédients de votre salade composée et de déguster.

Pour un repas équilibré du midi :

j’ai rajouté une céréale (du quinoa) et des légumes cuits (courgettes) aux protéines (thon) + légumes crus.

wakame2

 

Vous trouverez les recettes de mes amies ici :

W comme Wouah! Fruits et légumes d’automne par Christine du blog ma-liberté-culinaire

W comme Whiskey par Renata du blog lesimages2renata

 

10 nov 2015

Méditer : les conseils d’un pro

Lors d’une rencontre de blogueurs, j’ai fait la connaissance de Eric un pro du bien-être qui m’a incitée à méditer. J’en ai fait un petit défi, cela fait maintenant 3 semaines que tous les 2 jours je m’installe confortablement pour méditer 10 minutes. Rien de très difficile…

toutpouretrebien

Eric est un professionnel du bien-être et du massage. Il se lève tous les matins très tôt pour méditer chaque jour 1 heure. N’hésitez pas à découvrir son blog : tout-pour-etre-bien.com

Voici mon interview…

Je le reconnais, la méditation c’est mon point faible. J’avais vraiment besoin de cette rencontre pour me lancer. Je crois que je me posais trop de questions et méditer n’est pas aussi compliqué que cela.

Voici les conseils d’un pro pour méditer :
  • Trouver un temps le matin
  • Quand tout est calme
  • Être sûr que l’on ne sera pas déranger
  • S’installer confortablement, le dos décollé du siège
  • Couper les sources de sollicitation (ordinateur, téléphone…)
  • Fermer les yeux
  • Être dans la pénombre
  • Observer sa respiration
  • Astuce pour vider sa tête de toute pensée : se concentrer sur sa respiration
  • Observer sa respiration sans la contrôler (ça c’est génial)
  • Suivre le flux d’air qui entre et qui sort tout simplement
  • Laisser passer les pensées et elles s’envolent
  • Revenir simplement à sa respiration, cela devient pour moi une évidence…

Moi j’ai opté au départ pour une méditation de 10 minutes tous les 2 jours, j’avoue maintenant méditer (c’est-à-dire : vider ma tête) tous les jours. L’alarme de mon portable est activée, mon portable est dans une autre pièce. Je peux me laisser aller à méditer, je sais que 10 minutes plus tard, je pourrai reprendre mes activités. Je me surprends maintenant à vouloir prolonger le moment, je pense augmenter bientôt à 15 minutes.

Je suis prête pour aller plus loin.

Si vous avez apprécié cet article, partagez-le et laissez-moi un commentaire… merci.

16 oct 2015