Interview

Méditer : les conseils d’un pro

Lors d’une rencontre de blogueurs, j’ai fait la connaissance de Eric un pro du bien-être qui m’a incitée à méditer. J’en ai fait un petit défi, cela fait maintenant 3 semaines que tous les 2 jours je m’installe confortablement pour méditer 10 minutes. Rien de très difficile…

toutpouretrebien

Eric est un professionnel du bien-être et du massage. Il se lève tous les matins très tôt pour méditer chaque jour 1 heure. N’hésitez pas à découvrir son blog : tout-pour-etre-bien.com

Voici mon interview…

Je le reconnais, la méditation c’est mon point faible. J’avais vraiment besoin de cette rencontre pour me lancer. Je crois que je me posais trop de questions et méditer n’est pas aussi compliqué que cela.

Voici les conseils d’un pro pour méditer :
  • Trouver un temps le matin
  • Quand tout est calme
  • Être sûr que l’on ne sera pas déranger
  • S’installer confortablement, le dos décollé du siège
  • Couper les sources de sollicitation (ordinateur, téléphone…)
  • Fermer les yeux
  • Être dans la pénombre
  • Observer sa respiration
  • Astuce pour vider sa tête de toute pensée : se concentrer sur sa respiration
  • Observer sa respiration sans la contrôler (ça c’est génial)
  • Suivre le flux d’air qui entre et qui sort tout simplement
  • Laisser passer les pensées et elles s’envolent
  • Revenir simplement à sa respiration, cela devient pour moi une évidence…

Moi j’ai opté au départ pour une méditation de 10 minutes tous les 2 jours, j’avoue maintenant méditer (c’est-à-dire : vider ma tête) tous les jours. L’alarme de mon portable est activée, mon portable est dans une autre pièce. Je peux me laisser aller à méditer, je sais que 10 minutes plus tard, je pourrai reprendre mes activités. Je me surprends maintenant à vouloir prolonger le moment, je pense augmenter bientôt à 15 minutes.

Je suis prête pour aller plus loin.

Si vous avez apprécié cet article, partagez-le et laissez-moi un commentaire… merci.

16 oct 2015

Interview de Anne-Sophie

A l’occasion d’une rencontre de blogueurs, j’ai rencontré Anne-Sophie qui est venue spontanément me voir, en me disant qu’elle appréciait énormément ce que j’écrivais dans mon blog. J’ai été très touchée par son témoignage et je lui ai demandé si elle acceptait de faire une interview expliquant pourquoi elle était sensible au sujet de mon blog alors qu’elle n’est pas atteinte par le cancer.

anne-sophie

Anne-Sophie s’est lancée récemment dans le blogging. Le sujet de son blog est le télésecrétariat, sujet que je trouve très intéressant. Vous découvrirez pourquoi en écoutant son interview.

Anne-Sophie explique lors de cette interview ce qu’elle apprécie sur mon blog. Elle aime les vidéos, la fraicheur du ton, l’optimisme qui s’en dégage et le côté “prévention” de la ou des maladie(s).

Elle se retrouve bien dans mon histoire car il y a 2 ans. Elle était secrétaire à Paris dans un contexte un peu difficile avec un relationnel difficile. Par ailleurs, Anne-Sophie reconnait qu’elle avait une mauvaise alimentation, qu’elle ne pratiquait pas de sport. Et en 4 ans elle avait pris 17 kg.

Elle a décidé de tout “plaquer”. Elle a quitté la région parisienne et elle a déménagé. Elle a rencontré son conjoint, s’est remise au sport,  a changé son alimentation et s’est reconnectée avec elle-même. Elle pense que si elle avait continué sur ce rythme, cela aurait pu mal tourner pour sa santé.

D’où son intérêt pour le côté “prévention” qu’elle retrouve dans mes vidéos. Cela faisait déjà quelque temps qu’elle s’intéressait à la nutrition, au sport et au bien-être. Et puis ce qu’il l’a vraiment interpelé, c’est ma vidéo où je suis au milieu de la forêt et où je prends le temps de me reconnecter à la nature malgré le passage des avions.

Pour Anne-Sophie, mon blog est plein de bons conseils et qu’il explique bien aux gens qu’ils doivent prendre soin d’eux. Car le cancer se développe sur des organismes encrassés par des toxines que l’on n’arrive plus à éliminer.

Il faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

Et si je n’ai pas agi plutôt, c’est qu’il me manquait l’information. Et là, je suis très critique vis à vis du corps médical qui préfère répondre à un symptôme par un médicament au lieu de comprendre qu’il est très souvent l’expression d’un encrassage, d’un abus de toxines.

Maintenant Anne-Sophie nous présente son blog :

assistantes-secretaires. fr

Son objectif est d’accompagner et d’aider des personnes qui veulent se lancer dans le secrétariat avec l’apprentissage des outils de la bureautique, de la posture relationnelle et des spécialités possibles. Et puis le défi de Anne-Sophie, c’est de se lancer dans le télésecrétariat en créant sa propre entreprise.

J’ai trouvé l’idée excellente car nombreuses sont les femmes qui touchées par le cancer ne peuvent plus travailler de la même manière pour cause de fatigue, de traitement et que travailler chez soi et pour soi peut être la solution pour compenser la perte de revenus.

Donc si vous êtes intéressé(es) par le télésecrétariat, n’hésitez pas suivre Anne-Sophie.

Et puis si l’article vous a plu, partagez-le et laissez-nous un commentaire.

 

 

 

 

06 oct 2015

Interview de Renata avant rendez-vous

J’ai accompagné Renata à son rendez-vous de contrôle après cancer chez son oncologue. J’en ai profité pour faire une interview pour mieux connaître son histoire. C’était une première pour moi. Car j’ai vraiment envie de comprendre ce qui nous arrive quand on est touché par le cancer.

renata2

L’histoire d’un cancer ne se découvre pas en quelques mots. C’est beaucoup plus long. Mais voilà, l’occasion était trop bonne pour faire cette interview.

Renata a eu un cancer en 2012.

Suite à une mammographie, puis une biopsie en juillet 2012, Renata découvre qu’elle est touchée par le cancer du sein avec une tumeur de 7 mm. Elle subit une première opération, puis une deuxième parce que la marge de sécurité est insuffisante.

D’un cancer de grade I, cela passe au niveau de grade II.

Avec un traitement adjuvant de 4 chimiothérapies et de 32 séances de radiothérapie.

Fin du traitement en juin 2013.

Et depuis elle fait des contrôles tous les 3 mois, et c’est son premier rendez-vous d’un contrôle tous les 6 mois.

Elle vient avec une mammographie, une échographie et un bilan sanguin.

Pas d’appréhension particulière pour ce rendez-vous car pour Renata, cela reste une routine. Mais Renata se rend  que la maladie lui a envoyé un signal et elle a décidé d’alléger les facteurs de stress. Elle a réduit son activité et se consacre désormais à ce qui lui fait plaisir : le dessin et son blog.

Après 2 heures d’attente vaine sans information, Renata a renoncé à attendre plus longtemps un oncologue qui ne s’est jamais présenté. Il commençait à se faire tard, la pluie, la route, les bouchons. Renata a préféré reporter le rendez-vous ultérieurement, voire à changer d’oncologue.

Comme elle l’a précisé, ce rendez-vous n’était qu’un contrôle : examens sanguins bons, échographie et mammographie normales. Rien d’alarmant. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est pourquoi je trouve cela désolant et douloureux de ne pas prendre en considération l’angoisse et l’attente des patients.

J’espère que je ne connaîtrai pas la même mésaventure la semaine prochaine même si parfois j’ai attendu longuement.

N’hésitez pas à me donner vos ressentis d’expérience dans les commentaires.

24 juin 2015