Divers

Odyssea Paris 2014 : ensemble contre le cancer du sein

Petit clin d’œil admiratif à Marion, Hélène, Elif et Audrey qui ont couru aujourd’hui la course Odyssea Paris en pensant à toutes leurs amies touchées par le cancer du sein…

Odyssea

Un grand bravo à tous pour leur participation…

Merci Laurence…

05 oct 2014

Cancer : réagissez, adoptez une bonne hygiène de vie

Le cancer fait peur car chaque année en France, 150000 personnes décèdent du cancer.

Et donc pour beaucoup d’entre nous avoir le cancer, c’est que l’on va bientôt mourir, mais c’est FAUX.

Il n’y a rien d’inéluctable à cela.

Le cancer : qu’est-ce que c’est ? C’est une poubelle qui part en vrille.

Parce que c’est la manière qu’a trouvé notre corps pour stocker les toxines que notre corps n’a pas su éliminer.

Bref pour stopper le cancer : il faut vider sa poubelle en se désintoxiquant et restaurer son immunité en apportant les aliments essentiels au bon fonctionnement de son corps. Même si vous êtes suivi en chirurgie, en radiothérapie et en chimiothérapie, soutenez votre corps, adoptez une nouvelle hygiène de vie….

 

Premier moyen de tenir la maladie éloignée ou de la combattre est de changer d’alimentation pour une alimentation anti-cancer.

 

Régime anti-cancer :

  • arrêter le sucre, les produits laitiers, le gluten (même combat)
  • ne pas consommer de produits alimentaires industriels
  • cuire les aliments à basse température
  • manger beaucoup de légumes (si possible frais et bio)
  • augmenter sa consommation d’oméga 3 en adoptant des huiles “première pression à froid”

 

Deuxième moyen : une bonne hygiène de vie

  • augmenter son activité physique en marchant régulièrement
  • dormir 7 à 8 heures par nuit
  • apprendre à respirer
  • étirer régulièrement son corps, l’assouplir
  • pas de tabac, pas d’alcool, pas de drogues

 

Troisième moyen : apprendre à gérer ses émotions

  • savoir dire stop, savoir s’arrêter
  • pratiquer le yoga, la sophrologie
  • adhérer à des groupes de soutien, de paroles
  • méditer, contrôler sa respiration

Bien sûr, tout cela est difficile à appliquer, alors n’hésitez pas à vous faire aider, à être coaché, à exprimer vos réussites et vos difficultés…

Des médecins réagissent, appuyez-vous sur leurs écrits : le docteur KOUSMINE, le docteur SEIGNALET, le docteur Henri JOYEUX…le docteur Richard BÉLIVEAU…

Informez-vous avec des blogs comme Santé Nature Innovation  des revues alternatives comme Rebelle-Santé.

Voilà mon petit coup de gueule du jour… Parce que j’en ai MARRE d’être dans cette galère, parce que j’ai “bouffé” des produits laitiers parce que j’ai été intoxiquée par une alimentation industrielle, que j’ai été trop souvent soignée aux antibiotiques parce que je me suis épuisée au boulot… Parce que je suis fatiguée d’aller à l’hôpital presque toutes les semaines pour une chimio, pour des bilans…J’en reviens justement (bilans sanguins et scanner).

 

Aujourd’hui, j’ai eu ma dose de produits pharmaceutiques et d’irradiations… Voilà, cela ira mieux demain…

 

 

26 sept 2014

Réalisation d’un sac à drain ou d’un sac à poche urinaire

Après une mastectomie, il est possible que le retour à domicile se fasse avec un drain.

Il sera plus facile de transporter son drain dans un sac avec une bandoulière lors de ses déplacements chez soi ou à l’extérieur qu’à la main.

Sac avec bandoulière

Sac à drain ou à poche urinaire

Voici l’exemple d’une réalisation-couture d’un sac à drain ou d’un sac à poche urinaire basé sur le même principe mais avec pour différence la longueur de la bandoulière.

Pour les personnes ayant une sonde urinaire :

Le sac pourra facilement se glisser sous les vêtements, jusque dans la jambe du pantalon si besoin.

Sac à poche urinaire

Sac à glisser sous ses vêtements

 

 

Cet article m’a été inspiré par le blog couture-facile de Jennifer.

 

24 août 2014

Les trésors méconnus de nos jardins

Voici les belles découvertes que j’ai faites lorsque me suis promenée dans le jardin de Sandrine.

Sandrine a la chance d’habiter près d’Azay-le-rideau, une très belle région, au bord d’un petit ruisseau. Son terrain est ombragé et humide. N’ayant pas franchement le temps, ni le savoir-faire pour se lancer dans l’aménagement d’un jardin, elle a fait le choix de passer régulièrement la tondeuse et la débroussailleuse pour profiter d’une belle étendue.

trésors dans nos jardins

Mais dès mes premiers pas, lorsque j’ai marché dans cette belle pelouse, j’ai trouvé mon premier trésor :

  • de jeunes pousses, tendres et croquantes de pissenlit que je me suis empressée de ramasser.

Deuxième trouvaille au bord du ruisseau, là aussi :

  • de belles orties.

Puis pour moi le trésor des trésors :

  • de la prêle des champs.

3 ressources ignorées, méconnues et pourtant excellentes pour la santé. Il n’ y a qu’à se baisser pour les ramasser. Ce n’est franchement pas la peine de les acheter chez l’herboriste ou chez le pharmacien ou sur le marché. Ces trésors que la Terre nous donne, nous ne les reconnaissons plus, nous les ignorons, on les achète en pilules, en gélules ou en ampoules…et dans le meilleur des cas en vrac mais on oublie de regarder à nos pieds.

Bon, on ne va pas refaire le monde. Mais la question est posée…

Revenons à nos 3 trésors, qu’est-ce que j’en ai fait :

Le midi j’ai incorporé les jeunes pousses de pissenlit dans une salade et une poignée dans mon jus.

Pour l’ortie et la prêle, facile….Je m’en suis servie pour faire des tisanes.

Les vertus du pissenlit :

  • Forte teneur en fer, en carotène…riche en calcium (pas la peine boire du lait..et comme les vaches : mangeons du pissenlit.), en potassium et vitamines C et E.
  • Comme son nom l’indique, légèrement diurétique (pipi au lit), idéal en jus pour un nettoyage de printemps.

Les vertus de l’ortie :

  • De nombreux minéraux comme le calcium, le chlore, le magnésium, le manganèse, le potassium, le soufre, le zinc, le silicium et le fer.
  • Des vitamines A, B et C.
  • De la chlorophylle.
  • Cette grande richesse lui permet d’être efficace pour ce qui concerne les cas de déminéralisation (ostéoporose, fatigue chronique…)

Les vertus de la prêle :

  • Une des plantes les plus riches en silicium.
  • Nombreux minéraux assimilables : calcium, magnésium et potassium.
  • Vitamines B et C.
  • Donc indispensable pour une reminéralisation osseuse et douleurs articulaires.

J’espère que cela vous incitera à regarder sous un autre œil les “mauvaises herbes de votre jardin”.

Et vous, qu’avez-vous trouvé comme “mauvaise herbe” dans votre jardin ?

16 août 2014

Mes conseils pour bien dormir

“Le Sommeil” est le sujet de l’événement inter-blogueurs de la Team Passion Gagnante.

groupe de blogueur

Cette première édition est organisée par Alexandre Vienne, du blog Réflexe Forme et Santé.  Cet article est ma contribution à cet évènement. Voici donc mes conseils pour bien dormir…

Bien dormir c’est récupérer, c’est se réparer, et c’est aussi la promesse de passer une excellente journée. Donc il est essentiel de bien dormir.

Il est essentiel d’avoir un bon sommeil. Mais bien dormir cela se prépare.

Alors comment avoir un bon sommeil ?

Comment passer une bonne nuit ?


Pour moi cela commence dès le matin… Je suis une lève tôt. Et quand je me lève, je me sens immédiatement en forme. Je me lève, je m’étire, j’ouvre la fenêtre et les volets en grand. Je crois que ma chambre est la pièce la plus aérée de la maison.

Elle est pratiquement toujours ouverte : du soir au matin et du matin jusqu’au soir.


Donc le matin, j’ouvre ma fenêtre en grand. La couette, les oreillers, les draps reposent sur le rebord de la fenêtre et je referme la porte de la chambre.
La chambre respire, les odeurs de la nuit s’envolent. L’air encore frais du matin pénètre doucement à l’intérieur de la chambre.


Pendant mon petit déjeuner, tout respire, tout s’aère. Quand je remonte faire mon lit, je sens la chambre comme purifiée. Je secoue bien l’alèse, et je la replace sur le matelas : pas un pli. Puis c’est au tour du drap de dessous même opération on secoue, et on le remet en place.. On le lisse, on le repasse. C’est déjà le bonheur parce que je sais que le soir je me glisserai avec plaisir sous ma couette. Je sentirai la douceur du drap et sa fraîcheur. Ce sera un pur délice.

Ensuite c’est au tour des oreillers et de la couette. Si j’ai le temps un coup de balai et 10 minutes de poussières. Je ferme légèrement le volet, la fenêtre reste ouverte, je sors en refermant la porte de ma chambre.


Pour moi, la chambre est vraiment réservée au repos. Elle continuera de m’attendre et passera la journée dans le calme. C’est une pièce aux couleurs douces, toute simple : une armoire, 2 tables de chevet, une bibliothèque et un lit. J’habite une toute petite maison. Ma chambre fait 10 m2 et orientée au nord. Je n’ai pas de rideau, pas de télévision, pas d’ordinateur… pas d’appareil électronique…juste quelques livres.

Premier conseil :

  • Aérer et faire son lit dans une chambre réservée au repos.

Quand il m’arrive de faire la sieste le week-end. Et bien cette chambre m’accueille comme pour une petite nuit. J’aime enfiler mes vêtements de nuit et je plonge dans mon lit pour 2 heures de repos exquis. Puis quand je me lève…je retrouve les gestes du matin pour de nouveau préparer ma chambre à me recevoir le soir.

Mais pour bien se préparer à ce repos, il ne suffit pas d’aérer sa chambre et faire son lit, il faut aussi bien s’alimenter. Et le repas du soir est primordial. Il doit être pris le plus tôt possible entre 18H00 et 19H00 (je sais ce n’est pas toujours possible), alors il doit être le plus léger possible et pour moi c’est (1/3 de légumes crus, 1/3 de légumes cuits, 1/3 de céréales) : pas de protéines, pas de boissons excitantes, de l’eau, de l’eau uniquement.

Deuxième conseil :

  • Bien s’alimenter et manger léger vers environ 18H00.


L’idéal pour bien préparer sa nuit, ce serait d’oublier la télévision qui vous emmène jusqu’à des heures tardives sans intérêt, qui vous abrutit pour oublier une journée harassante. Cette distraction qui vous empêche de penser vous empoisonne plutôt que ne vous libère. Vivez sans télévision, vous vous porterez mieux.

Mais nos jours, l’ordinateur remplace la télévision, ce n’est pas mieux surtout si c’est pour jouer à des jeux vidéos.

Troisième conseil :

  • Pas de télévision ni de jeux vidéos, quelques rituels pour un coucher vers 22h30, 23H00.


Quand on est une femme, souvent quelques tâches nous incombent le soir. Les hommes les oublient souvent, ils devraient s’y mettre aussi. Car ces quelques rituels de “corvée” peuvent contribuer à nous détendre : débarrasser, nettoyer et ranger la cuisine en quelques gestes peuvent nous apaiser. C’est presque un retour au calme obligatoire. Sachez les vivre ainsi comme les japonais avant leur cérémonie du thé.

Puis c’est le moment de se poser, boire une tisane, respirer doucement, se préparer pour la nuit.

Prendre une douche peut-être, brosser ses dents et faire une petite salutation à la lune, à la nuit et aux étoiles avant de se glisser dans les draps.
Comme un enfant à qui on raconte une histoire, j’ai ma petite histoire personnelle qui m’accompagne avant de dormir. Je remercie le monde qui m’entoure, je pense aux bons moments de la journée : cela a presque la fonction d’une prière. Pourtant je suis profondément athée mais ces moments qui me relient au cosmos, sont de purs instants de poésie. Ils m’apportent beaucoup de joie et de satisfaction. Alors ne passons pas à côté de “spiritualité laïque” qui peut contribuer à notre bien-être.
Puis c’est le moment de me glisser dans les draps, parfois, j’ouvre un livre pour lire quelques lignes cela fait partie du rituel, je ne vais pas plus loin qu’une demi-page, je m’arrête, je pose mon livre et j’éteins la lumière.

Quatrième conseil :

  • Apprendre à respirer.


Pour trouver rapidement le sommeil, je respire lentement et profondément. Je pense à l’air qui m’emplit, je me concentre sur l’inspire et l’expire. Si j’ai quelques pensées insistantes, quelques soucis qui m’assaillent je leur donne rendez-vous le lendemain matin à 6h30 pour les résoudre et c’est d’ailleurs assez efficace.
Alors sans souci, je m’endors pour me réveiller en forme le lendemain matin.

Mais sachez qu’il n’en a pas toujours été ainsi.


Vivre une bonne nuit cela se pense, cela se travaille, cela se réfléchit. Mais pour un premier article sur le sujet, j’avais juste envie de vous présenter ce que pouvait être une bonne nuit réparatrice. Et des bonnes nuits c’est ce que je vis maintenant depuis plusieurs mois car je le crois, j’en suis sure c’est aussi grâce à cela que je vais guérir de mon cancer.

 

ET si vous voulez en savoir plus sur le sommeil je vous invite à lire aussi les articles suivants :

Très bonne lecture…

26 juil 2014

Au revoir, Mr le Boulanger

Petit clin d’œil à Sami, notre boulanger qui nous quitte pour aller vivre de nouvelles aventures à Maisons-Alfort.

boulanger

Bonne continuation à toute l’équipe et à très bientôt…

17 mai 2014

Chimiothérapie et thérapie ciblée

Hôpital de jour pour recevoir le traitement…

chimiotherapie

Pendant 9 mois, j’ai reçu une chimiothérapie + thérapie ciblée toutes les semaines avec une pause d’une semaine par mois. Dans mon cas, la chimiothérapie a été prescrite pour enrayer la prolifération des métastases car après mon cancer du sein (double mastectomie en 2012) des cellules cancéreuses avaient migré dans d’autres parties de mon corps (ganglions et vertèbres) .

Depuis décembre 2013, je ne reçois plus que la thérapie ciblée tous les 15 jours, car les effets de la chimio étaient trop douloureux et j’avais un risque de non-retour au niveau de ma neuropathie mains-pieds. Les douleurs sont toujours là, je fais avec et cela reste acceptable. C’est à partir de ce moment, que mes cheveux ont commencé à repousser.

15 mai 2014

Défi scanner – 1 jour

Demain : scanner + bilan sanguin

scanner

 

Bilan de la journée :

  • 8 jus de légumes et fruits
  • alimentation équilibrée
  • 1 heure de marche avec une amie sous la pluie
  • 2 lavements à la camomille (matin et soir)

sous la pluie

 

 

 

 

 

Photos du jour :

mesange2mesange1

08 mai 2014