Divers

Bilan de surveillance de mon cancer

Aujourd’hui, je suis partie à l’hôpital pour établir un bilan de surveillance de mon cancer dont les résultats me seront complétement donnés le 7 octobre à l’occasion d’une consultation en oncologie.

Le bilan de surveillance de mon cancer, c’est :

  • un bilan biologique
  • et un scanner

Alors retour sur cette matinée…

Après 3 trains et 1heure 30 de voyage, j’arrive à l’hôpital, la vue sur la Tour Eiffel me réconforte avant les examens. Le ciel est clair et le soleil commence à se lever.

TourEiffel1

Moment privilégié que je savoure.

Premier examen : prise de sang.

Voilà une courte vidéo tournée sans préparation dans le vif de l’action…

Les tubes partent ensuite rapidement à l’analyse pour valider mon passage au scanner (vérification rapide de la créatinine).

Deuxième examen : scanner.

Tout s’est bien passé. Je sors une heure après.

La Tour Eiffel est toujours là et le jour s’est levé. Je décide de m’arrêter à Paris pour faire le plein de tisanes à l’herboristerie du Palais Royal.

Dans l’après-midi, je reçois les résultats du labo et j’enregistre cette vidéo.

Je suis un peu déçue malgré un bilan sanguin excellent, le labo de St Cloud ne confirme qu’une baisse de 3 points au niveau du marqueur CA 15-3 et non une baisse de 10 points comme me l’avait annoncé mon labo de ville. Il est vrai que la comparaison devait s’établir uniquement par rapport au labo de St Cloud. Je dois me contenter d’une baisse minime et pour la première fois depuis janvier d’un arrêt d’une courbe de progression. Ce qui n’est pas si mal. Est-ce que cela se traduira au niveau du scanner ?

Pour cela, il faudra attendre le 7 octobre. J’aimerai tellement voir une amélioration.

Voilà n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire…

 

 

01 oct 2015

Une artiste expose…

Petit clin d’œil à mon amie de blog, Renata artiste peintre qui expose ses toiles au Carrousel du Louvre ce week-end.

expo1

Renata s’est lancée le défi de dessiner tous les jours et elle le fait depuis octobre 2013. Elle tient son rythme avec brio : un livre “365, chaque jour 1 dessin”, un blog Lesimages2renata qui propose des ateliers dessin chaque semaine aux enfants et aux adultes, des expositions.

C’est une artiste pleine d’enthousiasme qui vous donne la pêche. Avec son blog, Renata accompagne toutes les personnes souhaitant se (re)mettre au dessin.

art therapie

N’hésitez pas à aller sur son blog pour booster votre créativité, c’est une bonne manière d’évacuer le stress de la maladie.

Dessiner chaque jour dans un petit carnet, exprimer ses sentiments…est une bonne manière de retrouver de l’énergie et de la confiance en soi.

Parfois à l’hôpital ou dans les associations, il y a des ateliers d’Art-thérapie, mais on n’a pas toujours la force ni le courage d’y aller. Se lancer dans l’aventure de la création à partir de chez soi peut être une bonne solution.

Pour moi, le blogging est devenu mon Art-thérapie. Alors, n ‘hésitez pas à me laisser un commentaire sur l’artiste qui sommeille en vous.

L’expression à travers l’Art est un merveilleux outil pour exprimer ses “maux”.

14 juin 2015

Alphabet culinaire : J comme Jardinière de légumes

Voici mon rendez-vous inter-blogueurs sur le thème de l’Alphabet culinaire proposé par Alizée du blog Des livres et des sorties pour les petits.

recette

Pour la lettre J comme Jardinière de légumes, je vous propose des légumes de printemps tout frais du marché pour accompagner un bon poulet fermier rôti pour un repas dominical et familial tout simple.

Vous retrouverez tous les blogueurs qui ont participé à cet évènement en cliquant ici.

 

Retrouvez une bonne alimentation par la consommation de légumes frais cuits tout simplement à la vapeur… Retrouvez le chemin du marché, appréciez les étals des maraîchers et des marchands des 4 saisons. Ce sont des plaisirs simples, faire son marché avec son panier, c’est renoué avec ses joies d’enfant…

jardiniere1

Pour cette recette, il vous faudra :

 

  • des petits pois (500 gr)
  • des carottes et des navets en bottes
  • des haricots verts (150 gr)
  • une laitue
  • des pommes de terre (300 gr)
  • du persil
  • 1 oignon, 1 échalote
  • de l’huile d’olive
  • du thym

 

  • 1. Écossez les petits pois, lavez. Épluchez carottes et navets, lavez, coupez-les si ils sont un peu gros. Équeutez les haricots et lavez.
  • 2. Préparez votre persil : lavez, coupez finement.
  • 3. Mettez les légumes dans le panier vapeur et c’est parti pour 20 minutes.
  • 4. Émincez oignon et échalote, faites revenir à la poêle dans un peu d’huile d’olive puis rajoutez quelques feuilles de salade et faites les fondre.
  • 5. Quand tout est prêt, disposez dans un grand plat.
  • 6. Servez avec un poulet fermier rôti.

Voilà un menu dominical tout en simplicité :

jardiniere6

  • Jus de pomme-carottes
  • Poulet rôti accompagné par une belle jardinière de légumes
  • Salade
  • Fraises

Et si vous souhaitez en savoir davantage sur l‘Alphabet culinaire, et les recettes de la lettre J, n’hésitez pas à consulter les articles de mes amies ci-dessous :

Fondant au jus d’orange par Christine du blog ma-liberté-culinaire

J comme Juliett ou Jasmin par Renata du blog lesimages2renata

Feuilleté au jambon par Alizée du blog des livres et sorties pour les petits

Jardinière de légumes par Eliane de Mon Blog Anti-cancer

 

16 mai 2015

Cancer et lâcher prise

Cet article s’inscrit dans le contexte du Festival « À la Croisée des Blogs » du mois de mai.  Ce concept est parrainé par le site http://developpementpersonnel.org. L’édition du mois de mai 2015 est organisée par Christopher Lieberherr du blog « SpeeDevelopment ». Le thème de cette édition est le lâcher prise. Vous pouvez trouver plus d’information sur ce carnaval d’articles en cliquant ici.

 

Le cancer a été l’élément déclencheur qui m’a permis de m’arrêter, d’aller vers le lâcher prise. Mais cela ne s’est pas fait du jour au lendemain. Cela a mis près de 10 ans.

lacher prise

En 2001, j’accepte un poste de direction, grave erreur. J’ai compris dès le premier mois que ce n’était pas fait pour moi. Mais je me suis entêtée.

Premier signe : 1 mois après la prise en main de mon poste, je m’évanouis chez moi suite à un malaise vagal. Une première pour moi, jamais je n’aurais imaginé qu’un jour une telle mésaventure m’arriverait.

Un an après, mon immunité chute, j’ai une varicelle carabinée à 42 ans que je traite massivement pour m’éviter un arrêt de travail. Je me mets une pression démesurée. Je vais continuer sur un rythme d’enfer pendant 7 ans pour être à la hauteur de la tâche qui m’incombe jusqu’à épuisement.

J’ai senti que j’allais y laisser ma peau. J’ai changé de poste. Je suis redevenue une simple enseignante.

D’accord, j’ai lâché mon poste.

J’ai abandonné ma position.

Mais je continuais à me mettre la pression, à vouloir garder au fond de moi la maîtrise de mon environnement.

Alors 2 ans après en 2012, ce n’était pas suffisant : CANCER. Toujours l’envie de tout contrôler…même si je commence à lever le pied.

2013 : récidives ganglionnaires et osseuses. Je lève le pied, je reprends à mi-temps.

2015 : rechute. Alors là, oui j’ai fait le choix d’arrêter définitivement mon travail.

Pourquoi n’ai-je pas réussi à évacuer tout ce stress ?

Y a-t-il une solution ?

Y a-t-il un aussi processus de guérison ?

Je me rends compte que la maladie a été l’expression de puissants conflits intérieurs qu’il me faut absolument évacuer.

Le cancer est une réalité difficile à comprendre, à décrypter pourtant pour aller vers la guérison, je vais devoir poser mes valises.

Alors que faire ? Comment guérir ?

  • en acceptant de changer
  • en me fiant à mon intuition
  • en me libérant de mes tensions intérieures
  • en sachant lâcher prise

Lâcher prise sur quoi ?

  • sur les autres… en me recentrant sur moi
  • sur les événements extérieurs… en me recentrant sur le rythme de la nature ici et maintenant
  • sur les objectifs que je me fixe… en relativisant leur importance
  • sur les émotions négatives…en m’excusant, en me remerciant, en me pardonnant et en m’aimant
  • sur ce qui n’a plus lieu d’être… en acceptant la séparation et les deuils qui en découlent
  • sur ce qui n’est pas essentiel… en se reconnectant avec une dimension plus spirituelle

J’ai eu la chance de bénéficier à l’hôpital de 12 séances de sophrologie et j’avoue que j’ai été conquise par la puissance de cette technique qui m’a permis de me libérer de certains poids et de me laisser aller vers une dimension plus spirituelle.

Dans ma pratique quotidienne, il y a :

  • la respiration pour faire face aux émotions, aux angoisses,
  • le stretching pour libérer mon corps de ses tensions
  • la sophrologie avec les enregistrements de mon professeur pour me soulager de certaines douleurs, pour me remettre en mouvement
  • les exercices de gratitude, de pardon, de remerciement et d’amour avec la méthode Ho’oponopono que je trouve simplement fantastique
  • la marche pour me reconnecter avec la beauté de la nature

hooponopono

J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, c’est pour cela que je prendrai un immense plaisir à lire tous les articles de mes amis blogueurs qui ont de leur côté réfléchi à la problématique du lâcher prise.

 

 

 

 

15 mai 2015

Meilleurs voeux 2015

À tous ceux qui traversent l’épreuve du cancer

et à tous les autres aussi…

Je souhaite une …

annee2

pleine de force et de courage

pour faire face aux traitements, à la maladie et aux difficultés de la vie…

pleine de bons nutriments, d’activités saines et de détente

pour dynamiser son énergie vitale…

pleine de projets, de belles rencontres et d’échanges amicaux

pour entretenir sa joie de vivre…

Soyez assuré de mon soutien pour ces 365 jours à venir

01 jan 2015

La maison des patients en danger…

 

La maison des patients de St Cloud est en danger…

maison

Restriction budgétaire oblige… L’Institut Curie n’est pas à l’abri…Pourtant, nous sommes nombreux à la fréquenter… C’est un endroit d’échanges, un endroit d’information nécessaire quand on est touché par le cancer…

Alors SOYEZ NOMBREUX à SIGNER la pétition…pour sauver l’âme de la maison des patients…

J’ai attendu plusieurs mois avant de franchir la porte de la maison des patients…

J’ai été tout de suite très bien accueillie…

Je ne savais pas vraiment ce que je voulais mais d’emblée je me suis sentie en confiance, écoutée, comprise.

C’est immense comme impression après les mois douloureux par lesquels j’étais passée.

J’ai suivi les conseils alimentaires de Corinne S (naturopathe)..

J’ai bien sûr eu la chance de m’entretenir avec Monique qui est le pivot central de la maison. C’est son poste qui sera supprimé fin janvier.

monique

J’ai participé aux ateliers de reprise du travail.

J’ai découvert la marche nordique.

J’ai aussi échangé avec d’autres patientes autour d’une tasse de café dans le petit salon du hall d’entrée…

Puis surtout maintenant tous les jeudis, je suis les cours de sophrologie animés par Nicole qui m’aident à gérer mes émotions, à lâcher-prise, à mieux vivre l’instant présent. Et ça… cela n’a pas de prix….

ALORS, osez franchir la porte de la maison des patients….

SOUTENEZ son activité par des dons…

SIGNEZ la PÉTITION……. MERCI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

11 déc 2014

Me recentrer sur l’essentiel : guérir

Après avoir décidé d’arrêter la chimiothérapie, j’ai eu besoin de faire un break, de couper des liens.

J’ai eu besoin de prendre du recul.
J’ai ressenti de la fatigue, un mal-être et des douleurs.
Avais-je pris la bonne décision ?
Pour moi, certainement… Mais je me dois de mettre toutes les chances de mon côté et je me dois de me recentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire tout faire pour guérir.

Nous vivons dans un monde où tout va vite, où tout va trop vite. Je me rends compte que je ne peux pas et que JE NE DOIS PAS suivre ce rythme.
J’ai compris qu’il fallait que je me recentre sur moi-même et mes objectifs ou plutôt sur mon objectif : guérir.

Cela signifie inscrire dans mon emploi du temps des temps rien qu’à moi :

  • 1 heure d’activité physique
  • 45 minutes de relaxation
  • un temps important pour mes repas, les courses et la préparation
  • un temps important pour les jus et les tisanes
  • un temps pour mon bien-être
  • ME COUCHER à une heure raisonnable et pas après 22H00

Comme j’ai repris le travail, cela me demande de faire des coupes, d’éliminer tout ce qui ne m’aide pas à guérir.
Je ne peux pas, je ne dois pas partir dans tous les sens.
Je ne peux pas et je ne dois pas répondre à toutes les sollicitations, car cela se ferait au détriment de ma santé.
Je dois être raisonnable.
Je dois respecter mon rythme pour ne pas m’épuiser.
Je dois dire STOP.
Je dois dire NON.
Alors je repense ma vie en fonction de mon objectif principal et j’accepte d’être tout simplement moi avec mes fragilités et mes imperfections.

J’apprends à revenir à l’essentiel.
J’apprends à alléger mon emploi du temps.
J’apprends à faire un break avec mes contacts.

Me recentrer et garder l’essentiel est vital pour moi. Merci de me raconter ce que vous faites pour VOUS d’essentiel, de vital…

23 nov 2014

Bravo, Renata : Happy Birthday 365@dessins…

Je voulais saluer le remarquable travail d’une amie blogueuse Renata qui depuis le 30 octobre 2013 point de départ de son défi, a réalisé chaque jour un dessin.

365@dessins...

365@dessins…

EXTRAIT de l’article

365 jours déjà !!! Happy Birthday !

Vous vous demandez sûrement si j’ai vraiment fait un dessin chaque jour sans en sauter ne serait-ce qu’un seul ?

… eh bien, je l’ai fait !

Quelle est mon astuce?

Y réserver du temps chaque jour et ne pas rater un seul rdv pour R I E N au monde! Peu importe la fatigue ou le travail qui s’accumule. Je me suis rendue compte que le meilleur moment pour moi est après le dîner, une fois que toutes les urgences de la journée ont disparu.

.

 

Elle a décidé d’en faire un livre et de le vendre au profit d’une association “Pour un sourire d’enfant”.

Tout en travaillant sur le livre, j’ai découvert «Pour un Sourire d’Enfant», une association qui offre des possibilités d’éducation et de meilleures conditions de vie pour les enfants défavorisés qui travaillent sur les décharges au Cambodge. Les transformations dans la vie de ces enfants, ainsi que l’investissement des volontaires m’ont impressionnés.

Donc, Le livre sera téléchargeable à partir du 1er Décembre en échange d’une contribution qui sera reversée 100% à cette association.

N’hésitez pas à aller découvrir son blog…en cliquant ICI

Renata2

08 nov 2014