Cancer

Art-thérapie et cancer

Qu’est-ce que l’Art-thérapie ?

arttherapie1

C’est une technique qui permet d’aider des personnes malades à s’exprimer à travers les arts pour mieux supporter la maladie grâce à l’aide d’un thérapeute.

L’Art-thérapie est fondée sur l’idée que les arts créatifs d’expression peuvent avoir un effet guérisseur sur les malades en les éloignant de leurs souffrances.

Pourquoi la proposer aux personnes atteintes par le cancer ?

Les personnes touchées par le cancer peuvent passer par des phases dépressives, douloureuses qui les isolent et les font terriblement souffrir car c’est une maladie qui renvoie directement à la mort et dont les traitements sont terriblement invalidants.

Dans les soins de support, dans les associations contre le cancer, on propose souvent des ateliers d’art-thérapie sous la conduite d’un thérapeute. Ces ateliers permettent aux personnes atteintes par le cancer d’exprimer leurs peurs ou leurs émotions cachées dans la création, réduisant ainsi leur stress  voire leurs douleurs.

Alors OUI, je pourrai aller dans des ateliers pour m’exprimer, pour être aidée, pour être guidée mais je préfère trouver seule le chemin en pratiquant le blogging, la photo, la marche contemplative… Je me sens parfois trop fatiguée pour prendre des transports (1h30 aller et 1h30 retour) et me rendre à la maison des patients de l’hôpital où je me fais suivre. Cela me demande trop d’efforts, trop d’énergie. Et l’énergie, j’en ai besoin pour lutter contre le cancer.

 

J’ai choisi de m’exprimer à travers le blogging, c’est mon mode d’expression sans thérapeute, à l’instinct.

Et à l’occasion de mes sorties, de mes marches, j’admire la nature et je prends quelques photos. Ces moments où je m’arrête pour admirer le paysage, écouter les bruits qui m’entourent, respirer les parfums, mâcher un brin d’herbe m’emplissent de bonheur. Ces instants, j’essaie de les capter en prenant une photo ou en faisant maladroitement une vidéo.

Voici quelques photos :

Moments magiques

pour moi, souvenirs d’été

images de vie…

N’hésitez pas à télécharger mon e-book pour recevoir ma newsletter ou bien à vous abonner à ma chaîne youtube pour recevoir toutes mes vidéos.

 

28 août 2015

Compte rendu de visite avec le neuro-chirurgien

Bilan de la visite plutôt positif : pas de fracture.

Pas d’opération.

Juste un suivi après scanner pour suivre l’évolution de la lombaire L1.

Prochain rendez-vous : mi-octobre.

neurochirurgie

J’ai eu avec le neuro-chirurgien un très bon contact, des explications claires à partir des images présentées.

J’ai beaucoup apprécié.

Pour moi, cela signifie :

  • du temps pour continuer le traitement préconisé par le docteur Schwartz afin de relancer l’activité des mitochondries des cellules cancéreuses
  • du temps pour mettre en forme le programme anti-cancer que je suis maintenant depuis 2 ans afin de l’offrir à mes abonnés courant octobre.

Alors n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter en téléchargeant mon e-book “Mes premiers jus-santé”.

06 août 2015

Rendez-vous avec le neuro-chirurgien

Quelques nouvelles pour vous dire que le rendez-vous avec le neuro-chirurgien a été un coup pour rien. Car il lui manquait les images du scanner et celles de l’IRM étaient insuffisantes. J’ai donc rendez-vous maintenant le 5 août.

Alors de rendez-vous en rendez-vous, d’examen en examen, je me sens quelque peu déboussolée.

IRM lombaire1

Je reste très fatiguée par l’incertitude du diagnostic et aussi par mon changement de régime sans glucides.

L’espoir du traitement proposé par le docteur Schwartz me permet d’entrevoir une solution. Alors je fonce et cela m’aide à tenir. Il faut juste que je gère la fatigue et que je ne me disperse pas trop.

Vidéo un peu confuse peut-être, alors n’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires. Je ferai une transcription texte d’ici quelques jours avec des commentaires.

25 juil 2015

Consultation de suivi en oncologie

La consultation de suivi avec mon oncologue s’est bien passée. On a pris le temps de discuter. Le compte rendu du scanner n’avait pas été validé. Je suis donc toujours dans l’attente officielle du résultat.

Voilà le résultat vient de tomber. Mon oncologue vient de m’appeler. Même si cela bouge légèrement au niveau des ganglions, il n’y a pas de réelle progression.

Mais cela se dégrade au niveau osseux. J’ai une fracture qui apparait au niveau des lombaires.

La pause tant espérée n’est pas encore au rendez-vous.

scanner

Mon dossier passera cet après-midi en commission avec des radiologues. Je suis susceptible de recevoir une proposition de radiothérapie et  de chirurgie (une injection de ciment).

Il est possible que cela change aussi au niveau de mon traitement. Du coup, j’ai arrêté l’hormonothérapie.

Ce n’est pas fini.

J’en saurai plus en début de semaine prochaine.

Je pense changer encore mon alimentation en supprimant vraiment un maximum de glucides en allant vers un régime cétogène et tenter le traitement du Docteur Laurent Schwartz.

J’ai commandé son livre “Cancer : guérir tous les malades”.

 

N’hésitez pas à consulter son blog “Cancer et métabolisme”.

 

02 juil 2015

La guerre contre le cancer

Voici un reportage à voir absolument, je ne sais pas combien de temps on pourra voir ce documentaire sur internet, mais ce reportage “La guerre contre le cancer” est une véritable bombe. Je me sens complétement en phase avec ce documentaire.

Peut-être, vous sera-t-il difficile d’y voir une avancée, alors n’hésitez pas à me l’écrire dans les commentaires, j’en ferai une lecture plus détaillée dans un prochain article.

La guerre contre le cancer

La guerre contre le cancer

N’hésitez à le visionner même si il dure 1:11:16.

Bravo à Thierry de Lestrade et à Sylvie Gilman pour cet excellent documentaire “La guerre contre le cancer”…

Après le jeûne thérapeutique, Thierry de Lestrade avance encore sur le cancer en nous proposant un excellent documentaire dénonçant les incohérences de certains médecins, les pressions de l’industrie pharmaceutique, les renoncements de nos pouvoirs publics et du rôle prépondérant des facteurs environnementaux dans le développement du cancer .

Avec ce documentaire “La guerre contre le cancer”, je perçois malgré tout une lueur d’espoir avec le travail du docteur Schwartz qui met en lumière de manière claire et scientifique le rôle du métabolisme dans le traitement du cancer, dans son tâtonnement expérimental pour aider certains malades à contenir leur cancer. Il n’a pas les moyens de la recherche mais il progresse dans sa compréhension comme d’autres équipes de par le monde.

Bravo à tous ces médecins qui ne renoncent pas, qui n’ont plus peur de s’élever contre un système.

À nous malades, amis et familles de soutenir l’action de ces médecins qui dénoncent les systèmes, les blocages, les dysfonctionnements pour relayer l’information et pour malheureusement  aussi nous prendre en charge.

J’ai découvert le blog “Cancer et métabolisme” du docteur Schwartz qui me laisse entrevoir de nouvelles perspectives dans ma lutte personnelle contre le cancer. Je dis merci à internet qui me permet encore aujourd’hui de mieux comprendre les avancés et les reculs des thérapies du cancer.

Cela me conforte dans tout ce que j’ai mis en place et dans mes choix. Mercredi prochain, je vais avoir le compte rendu de mon scanner. Je sens bien que le cancer progresse, j’ai des douleurs quotidiennes.

Mais aujourd’hui, grâce à ce reportage et au positionnement du docteur Schwartz, je me sens moins seule.

Et j’ai vraiment l’impression que je vais m’en sortir.

 

 

29 juin 2015

Scanner et bilans sanguins

Voilà, j’ai eu ce matin mon scanner et un bilan sanguin.

Tout s’est bien passé. J’ai fait une vidéo des différentes étapes. Je n’ai pas osé demander d’être filmée au moment du scanner.

  • Prise de sang pour un bilan sanguin complet à 8h00.
  • Scanner à 9h00.
  • Retour à la maison à 11h30.

 

scanner

scanner

Résultats de mes bilans sanguins sont plutôt bons sauf pour le marqueur CA 15-3 du cancer du sein qui n’arrête pas de grimper, qui a encore pris 10 points par rapport à mars.

1 jour après :

Beaucoup de mal à terminer mon article, car je suis un peu soucieuse malgré une sortie dans un potager à Argenteuil ce matin, une superbe balade de 12 km dans la forêt de Montmorency.

C’est comme ça, quand on attend des résultats et que le ressenti qu’on a, n’est pas spécialement positif.

Encore 4 jours à attendre pour les résultats du scanner.

 

26 juin 2015

Interview de Renata avant rendez-vous

J’ai accompagné Renata à son rendez-vous de contrôle après cancer chez son oncologue. J’en ai profité pour faire une interview pour mieux connaître son histoire. C’était une première pour moi. Car j’ai vraiment envie de comprendre ce qui nous arrive quand on est touché par le cancer.

renata2

L’histoire d’un cancer ne se découvre pas en quelques mots. C’est beaucoup plus long. Mais voilà, l’occasion était trop bonne pour faire cette interview.

Renata a eu un cancer en 2012.

Suite à une mammographie, puis une biopsie en juillet 2012, Renata découvre qu’elle est touchée par le cancer du sein avec une tumeur de 7 mm. Elle subit une première opération, puis une deuxième parce que la marge de sécurité est insuffisante.

D’un cancer de grade I, cela passe au niveau de grade II.

Avec un traitement adjuvant de 4 chimiothérapies et de 32 séances de radiothérapie.

Fin du traitement en juin 2013.

Et depuis elle fait des contrôles tous les 3 mois, et c’est son premier rendez-vous d’un contrôle tous les 6 mois.

Elle vient avec une mammographie, une échographie et un bilan sanguin.

Pas d’appréhension particulière pour ce rendez-vous car pour Renata, cela reste une routine. Mais Renata se rend  que la maladie lui a envoyé un signal et elle a décidé d’alléger les facteurs de stress. Elle a réduit son activité et se consacre désormais à ce qui lui fait plaisir : le dessin et son blog.

Après 2 heures d’attente vaine sans information, Renata a renoncé à attendre plus longtemps un oncologue qui ne s’est jamais présenté. Il commençait à se faire tard, la pluie, la route, les bouchons. Renata a préféré reporter le rendez-vous ultérieurement, voire à changer d’oncologue.

Comme elle l’a précisé, ce rendez-vous n’était qu’un contrôle : examens sanguins bons, échographie et mammographie normales. Rien d’alarmant. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. C’est pourquoi je trouve cela désolant et douloureux de ne pas prendre en considération l’angoisse et l’attente des patients.

J’espère que je ne connaîtrai pas la même mésaventure la semaine prochaine même si parfois j’ai attendu longuement.

N’hésitez pas à me donner vos ressentis d’expérience dans les commentaires.

24 juin 2015

Mastectomie : recontruction ou pas ?

2 vidéos sur : reconstruction ou pas après une mastectomie ?

double mastectomie

Vue de profil sans prothèses mammaires

après une double mastectomie


La question s’est posée à moi dès le départ. Mais étant plus préoccupée par le cancer, je ne pouvais pas envisager de reconstruction immédiate car j’avais besoin de connaître l’étendue de mon cancer.

Donc en avril 2012 :

  • mastectomie du sein droit
  • tumorectomie du sein gauche

Là, il s’est avéré suite aux analyses de la tumorectomie que les marges prises lors de l’intervention chirurgicale étaient insuffisantes et qu’il fallait pratiquer l’ablation totale du sein gauche. Ce qui a été fait un mois plus tard.

Il se trouve qu’avant les opérations, il y a plusieurs examens complémentaires à pratiquer. On se retrouve donc dans des salles d’attente avec d’autres femmes qui ont des histoires de cancer plus ou moins similaires.

Et j’ai été interpellée par l’histoire d’une femme très affectée car on devait lui retirer sa prothèse mammaire suite à une rechute du cancer au niveau de sa cicatrice 1 an après sa reconstruction.

Donc, il était possible que même avec une mastectomie, le cancer pouvait repartir.

Pas facile comme situation à vivre.

Bref une reconstruction pour rien.

Avec du recul, je m’aperçois que j’ai bien fait de ne pas avoir envisagé de reconstruction dans la foulée des opérations.

Je me serai trouvée dans la même situation que cette jeune femme.

Comme elle, 1 an après, le cancer est reparti au niveau de ma cicatrice axillaire.

Vivre de nouveau une chirurgie avant la chimiothérapie et la radiothérapie aurait été très violent et douloureux.

Puis, je me suis habituée à mon nouveau corps. Comme j’ai beaucoup maigri, les prothèses auraient peut-être posé des problèmes.

Elles ne maigrissent pas en même temps que nous.

La solution des prothèses mobiles est relativement simple et confortable. Même si je préfère ne pas les porter. Cela réveille mes douleurs dorsales au niveau de mes métastases osseuses.

J’ai tourné pour l’occasion cette vidéo avec mes prothèses mobiles. Mais ce n’est pas moi. Je me préfère sans et puis c’est trop de douleurs.

D’où ma seconde vidéo sans prothèses.

N’hésitez pas à télécharger mon bonus ” Mes premiers jus-santé” pour suivre mon actualité.

13 juin 2015